Grève de 24 heures sur Internet

Ne soyez pas surpris si certains de vos sites Web favoris fonctionnent mal (ou pas du tout) aujourd’hui: un mouvement de grève de 24 heures a été déclenché dans le but de protester contre deux projets de lois américains qui auraient pour effet, s’ils étaient adoptés, de changer radicalement la façon dont Internet fonctionne.

En vertu du processus législatif américain, la Chambre des représentants et le Sénat débattent ces jours-ci de deux projets de loi différents mais aux visées sensiblement compatibles. La version de la Chambre s’intitule Stop Online Piracy Act (SOPA); celle du Sénat, Protect Intellectual Property Act (PIPA). Dans les deux cas, il s’agit de textes législatifs qui ont pour but de protéger la propriété intellectuelle contre le piratage… Mais la définition de “piratage”, et surtout des moyens à prendre pour le contrer, est loin de faire l’unanimité. Une clause particulièrement controversée (et retirée depuis) aurait permis aux détenteurs d’une propriété intellectuelle d’ordonner aux fournisseurs d’accès Internet de bloquer tout site “pirate”, en détournant son adresse dans le système DNS, sans aucune forme de procès ou même de vérification significative; une petite fille de 8 ans qui aurait enregistré une version d’une chanson pop avec ses amies et publiée celle-ci sur YouTube pour le plaisir aurait ainsi justifié qu’une maison de disque ordonne la mise en quarantaine de YouTube au complet - bien que ce genre de vidéo ne constitue absolument pas d’une menace à qui que ce soit.
 
L’administration Obama, par l’intermédiaire du blogue officiel de la Maison Blanche, s’est prononcée contre les projets de loi tels que proposés. SOPA a d’ailleurs été retiré (temporairement, aux dernières nouvelles) du calendrier des débats, mais PIPA est toujours bien en vie. Une longue liste de sites Web ont donc décidé de fermer leurs portes pour 24 heures dans le but de protester… et de démontrer à quoi un Internet censuré pourrait ressembler. Les pages anglaises de Wikipedia, Reddit, Boing Boing, FailBlog, et plusieurs autres sont hors de service en ce moment. Google est toujours accessible, mais sa page d’accueil inclut un lien vers un message de protestation.
 
MISE À JOUR: Voici un site où l’on peut voir la liste des grévistes. Merci @DominicDesbiens sur Twitter pour le lien!
 
Et au Canada? Le projet de loi C-11, que le gouvernement fédéral souhaite adopter cette année, propose plusieurs réformes intéressantes du droit d’auteur. Ainsi, la loi canadienne introduira finalement une exception pour la création d’oeuvres satiriques (ce qui permettra peut-être la création d’un Daily Show canadien!) et facilitera l’utilisation de matériel soumis au droit d’auteur dans les universités. Par contre, tous ces nouveaux droits seront inféodés à une interdiction de briser un verrou numérique, ce qui signifie notamment que copier un vieux DVD de 1995 pour le regarder sur votre iPad, ce qui est légal en ce moment, ne le serait plus - et ce, même si la “copie numérique” n’existait pas à l’époque puisque personne n’avait encore rêvé à l’existence d’un iPod.
 
Un dossier dont nous reparlerons certainement à plusieurs reprises en 2012…