Honda Accord 2013: L'avenir augure bien

La Honda Accord se décline en versions berline (comme sur la photo) et coupé.

La Honda Accord de la génération précédente n’a pas connu le succès qu’elle méritait. Plusieurs raisons expliquent ce fait, entre autres, un style anonyme et balourd et des dimensions un peu trop grandes qui affectaient le poids donc le comportement. Honda, c’est connu, fait rarement deux fois la même erreur. Elle s’est bien reprise pour la nouvelle génération, lancée il y a déjà près d’un an!

Le style n’est toujours pas hypertendance. À ce chapitre, les Hyundai Sonata, Kia Optima, Ford Fusion et Chevrolet Malibu sont, à mon avis, beaucoup mieux réussies. Je ne dis pas que l’Accord n’est pas belle. Sauf que son design n’amène pas l’automobile dans une nouvelle direction comme les voitures précitées. Le coupé est, à mon avis encore, un peu plus esthétique mais lui non plus ne redéfinit pas le design automobile.
L’habitacle se distingue bien davantage. Le design du tableau de bord est sobre et élégant, la qualité des matériaux est excellente et leur assemblage est aussi méticuleux qu’on peut s’y attendre dans un produit Honda. Les cadrans sont très gros et se consultent facilement, de même que les deux écrans au centre du tableau de bord. Fait à noter, on a enfin appris, chez Honda, à réduire le nombre de boutons. Il est désormais beaucoup plus facile de s’y retrouver, surtout en conduisant.

De l’inutile et de l’utile


Autour de l’immense odomètre, on retrouve une bande qui varie du blanc au vert, selon le type de conduite. Ainsi, en accélération, cette auréole est blanche. À vitesse constante, elle devient verte. Comme la couleur semble reliée directement avec l’accélérateur, il est plutôt bizarre de retrouver une bande verte alors qu’on roule à vitesse constante à… 140 km/h! Bonne note au surveillant de voie (Lane Watch), un accessoire disponible avec les versions EX-L, Touring et EX-L V6 qui permet – lorsque le conducteur active le clignotant droit – de voir, grâce à une caméra placée sous le rétroviseur extérieur, ce qui se passe à droite. Ce n’est pas un gadget, il s’agit d’un élément de sécurité important.

Les sièges sont très confortables autant à l’avant qu’à l’arrière. Cependant, le très beau cuir beige pâle de notre modèle d’essai était déjà taché à certains endroits même si la voiture affichait à peine 7 500 km. La voiture a rapetissé lors du passage générationnel, toutefois, ça n’a pas empêché d’agrandir un peu l’habitacle et on ne s’y sent pas à l’étroit. Le coffre est grand mais ses contours sont torturés puisque les tours de suspension prennent passablement d’espace. Chose plutôt rare de nos jours, l’ouverture du coffre est grande. En contrepartie, le dossier du siège arrière ne s’abaisse que d’un seul tenant alors que la norme veut qu’ils s’abaissent au minimum en deux parties. C’est de l’économie de bout de chandelle, inadmissible de la part d’un constructeur sérieux comme Honda.

Pas de juste milieu


Côté mécanique, on retrouve deux moteurs. Un quatre cylindres de 2,4 litres de 185 ou 189 chevaux selon la version et un V6 de 3,5 litres, ce qui fait assurément plaisir à nos voisins du Sud qui boudent souvent les quatre cylindres! C’est ce V6 qui équipait notre Accord. Ses 278 chevaux et 252 livres-pied de couple sont amplement suffisants. Même qu’une version médiane d’environ 230 chevaux me semblerait tout à fait convenable. Peut-être qu’il y aurait moins d’effet de couple dans le volant en accélération franche. Cependant, en conduite normale, cela ne cause pas de problèmes.

Lors de notre semaine d’essai, nous avons obtenu 9,1 l/100 km, une moyenne tout à fait respectable. Honda fait état de 9,7 l/100 km en ville et 5,7 sur la route. Pour aider à faire diminuer un peu la consommation, le conducteur peut peser sur le bouton vert Econ, afin de diminuer la réponse de l’accélérateur, effectuer les changements de rapports au meilleur moment possible et modifier le comportement de certains accessoires énergivores comme le climatiseur. Ce système m’a semblé moins contraignant que celui de Hyundai.

La transmission automatique à six rapports fonctionne avec une douceur inouïe et on en vient même à se demander s’il y en a une! C’est lorsqu’on la place sur le mode Sport qu’on la remarque vraiment. Et pas nécessairement de façon positive. Ce mode me semble trop drastique. Les changements de rapports sont retardés et se font plus brutaux, ce qui ne colle pas avec la personnalité quand même tranquille de la berline Accord.

Une Honda silencieuse!


L’Accord s’accroche au bitume avec ténacité mais sans grande sportivité. La direction électrique s’avère précise par contre ce sont surtout les suspensions qui s’attirent les meilleurs éloges. Pour les prendre en défaut, il faut conduire à trop grande vitesse sur une chaussée en très mauvais état. Soulignons aussi le silence de roulement, pas encore parfait mais drôlement amélioré par rapport à la génération précédente. Comme l’insonorisation n’a jamais été le point fort de Honda, c’est d’autant méritoire.

L’Accord 2013 ne casse rien au chapitre du style. Ni rien à celui du comportement routier à bien y penser. Cependant, elle fait tout bien. Avec cette Accord, une Civic revampée et ma foi fort réussie et un CR-V très agréable au quotidien, Honda prouve qu’elle a retrouvé sa touche d’antan. La Fit et le Pilot s’apprêtent à connaître de grands changements. Nous attendons désormais beaucoup de Honda!

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Honda Accord EX-L V6 berline 2013

Fourchette de prix

23 990 à 35 390$

Prix du modèle à l'essai

32 790$

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Concurrents

Buick LaCrosse, Chevrolet Malibu, Chrysler 200, Dodge Avenger, Ford Fusion, Hyundai Sonata, Mazda6, Nissan Altima, Subaru Legacy, Suzuki Kizashi, Toyota Camry

Points forts

Habitacle plus silencieux qu'avant
Tableau de bord réussi
Tenue de route solide
V6 en parfaite forme
Fiabilité Honda au rendez-vous

Points faibles

Style manque de passion
Effet de couple en accélération vive
Mode Sport plus ou moins intéressant
Dossier arrière se rabat en une seule partie

Fiche d'appréciation

Consommation

80.0 %

Valeur subjective

90.0 %

Esthétique

60.0 %

Confort

80.0 %

Performance

90.0 %

Apréciation générale

90.0 %