Honda CR-V 2012, voyager sans dépaysement

Le Honda CR-V a passé le cap de la quinzaine et en profite pour faire peau neuve! Ce petit VUS tout juste renouvelé connaît un réel succès depuis son lancement en 1997 et a bien l’intention de demeurer un meneur au sein de sa catégorie. La recette actuelle étant tout de même gagnante, Honda propose donc des changements subtils et un degré de raffinement supérieur pour la 4e génération qui s’apprête à se pointer le nez chez les concessionnaires Honda de l’Amérique du Nord.

En terrain connu
L’intérieur du CR-V a été repensé afin d’être au goût du jour sans toutefois dépayser les fidèles de la marque. Les lignes du tableau de bord jouent la carte de la fluidité et du modernisme. L’ensemble des commandes demeure bien situé alors que le système de navigation s’avère facile d’utilisation, ce qui n’est pas le cas dans une Accord par exemple. Il est fini le temps du gros bouton central affublé de mille et une commandes! L’écran supérieur comporte également certaines indications de la conduite assistée, tout comme l’image captée par la caméra de recul offerte en équipement de série sur toutes les versions. Voilà une belle surprise de la part de Honda qui a parfois l’habitude de couper drastiquement dans l’équipement de base des versions accessibles.

À l’avant, on remarque que la console centrale touche désormais au tableau de bord plutôt que de laisser un espace vide. Les compartiments de rangement se veulent donc plus nombreux et pratiques à la fois. Du côté des sièges baquets, il faut noter que le coussin de l’assise demeure un peu court et ne procure pas le support nécessaire sous les genoux. Les gens de petite taille ne seront toutefois pas touchés par cette petite lacune. À l’arrière, on apprécie le bon angle d’ouverture des portes. Un plancher parfaitement plat assure un confort adéquat au passager assis au centre. La banquette se rabat avec grande facilité grâce à une commande située au niveau du coffre. En un tournemain, le dossier ainsi que l’assise se rabattent afin de faire place à une aire de chargement quelque peu augmentée sur la 4e génération. Évidemment, le tout se divise dans une proportion de 60/40.

Quant au coffre, on peut qualifier l’espace de satisfaisant malgré les formes arrondies des panneaux de carrosserie. Un tel design s’accompagne cependant d’une visibilité moyenne vers l’arrière. L’ajout de cavités de rangement sur les côtés aurait été le bienvenu afin d’y placer le bidon de lave-glace ou autre.

On le reconnaît!
Le design extérieur présente plusieurs nouveautés. Néanmoins, il est facile de reconnaître le CR-V car le tout a été exécuté avec subtilité et non pas de manière révolutionnaire comme ce fut le cas pour la Civic 2006. On retrouve donc un bas de carrosserie en plastique noir qui se prolonge autour des ailes, tandis que les feux arrière ne sont pas sans rappeler certaines créations de la marque suédoise Volvo. Une bonne note va à la calandre qui dégage un dynamisme évident. La nouvelle version haut de gamme Touring se fait plus chic grâce à divers éléments chromés qui nous signalent qu’il s’agit d’un CR-V luxueux. Bref, le style gagne en raffinement, mais ne chamboule rien non plus.

Un bon moulin
Le groupe motopropulseur reste pratiquement inchangé pour l’année 2012. Le réputé moteur 4 cylindres de 2,4 litres délivre 185 chevaux qui déplacent correctement le CR-V. Les reprises demeurent un peu molles lors du passage en 2e vitesse, mais autrement, le rendement général de cette mécanique éprouvée donnera satisfaction à la majorité des acheteurs. Comme c’est le cas depuis 2007, il n’y a qu’une boîte automatique à 5 rapports en équipement de série, laquelle utilise une huile à basse viscosité afin de réduire la friction des composantes. La possibilité d’utiliser le mode Econ assure une consommation d’essence minimale, mais fait en sorte que la conduite devient un brin aseptisée. Un retour de la boîte manuelle serait intéressant, car cette dernière fonctionnait à merveille sur les premières générations du CR-V. Enfin, différentes innovations moins visibles se retrouvent sur cette nouvelle génération : direction électrique, dessous du véhicule aérodynamique et structure rigidifiée.

Quant à la motricité, un choix de 2 ou 4 roues motrices est offert selon les versions. Ce dernier mode (Real Time AWD) n’est pas permanent, mais entre en fonction lors de tous les départs. En roulant, la traction se rend aux roues arrière si nécessaire. Le tout n’est pas conçu pour la conduite en hors route, mais tire bien son épingle du jeu sur les surfaces enneigées. Encore là, Honda a choisi de perfectionner ce qui était déjà en place plutôt que de tout changer. Une sage décision!

Une valeur sûre
Il est compétitif, le segment des petits véhicules utilitaires! Honda le sait très bien, ce qui explique pourquoi la nouvelle génération du CR-V joue la carte de la prudence par rapport à sa refonte. Deuxième vendeur après la Civic, ce véhicule maintenant assemblé au Canada (Alliston, Ontario) jouit d’une place de choix au sein de la gamme Honda. En raffinant ici et là le CR-V, la marque nippone s’assure de conserver sa place sur le podium. La version 2011 est également intéressante et sera disponible jusqu’à la fin de l’année, car ce n’est qu’à l’hiver que la cuvée 2012 arrivera sur nos routes. Comme quoi, toute bonne chose sait se faire attendre!

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Honda CR-V 2012

Version à l'essai

EX-L NAVI 4RM

Fourchette de prix

26 290$ à 35 590$

Prix du modèle à l'essai

35 590$

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Options

-

Concurrents

Chevrolet Equinox, Ford Escape, Hyundai Tucson, Jeep Compass, Jeep Patriot, Kia Sportage, Mitsubishi Outlander, Nissan Rogue, Subaru Forester, Suzuki Grand Vitara, Toyota RAV4, Volkswagen Tiguan

Points forts

A conservé sa taille pratique
Mécanique éprouvée
Équipement de base bonifié
Plusieurs versions disponibles
Consommation décente

Points faibles

Pas de boîte manuelle
Radio satellite sur versions haut de gamme seulement
Quelques chevaux supplémentaires seraient appréciés
Coussins de sièges avant un peu courts
Tôlerie un peu mince

Fiche d'appréciation

Consommation
90 %
Valeur subjective
80 %
Esthétique
70 %
Confort
60 %
Performances
70 %
Appréciation générale
80 %