HTC va retarder la sortie de son dernier téléphone intelligent

Le fabricant taïwanais de téléphones intelligents HTC, distancé par Samsung et Apple, a retardé la sortie de son nouveau modèle, a rapporté la presse mercredi, ce qui risque selon les analystes de placer ce lancement en concurrence frontale avec le nouveau produit de Samsung.

Selon le Wall Street Journal, le groupe a prévenu les distributeurs, dont Vodafone Group, que la livraison du New One, le nouveau téléphone multifonction de HTC, aurait du retard.
 
"Nous commencerons à répondre aux pré-commandes d'ici la fin mars sur certains marchés et nous nous déploierons peu à peu", s'est borné à déclarer la société dans un communiqué.
 
Selon un responsable de HTC cité par le quotidien sous couvert de l'anonymat, ce délai s'explique par des problèmes avec les fournisseurs, HTC ayant par exemple eu des difficultés à obtenir des composants pour les caméras car il n'est plus considéré comme un client prioritaire, après avoir modifié à plusieurs reprises ses commandes en 2012 en raison d'une chute de ses ventes.
 
En montrant le New One à Londres et New York en février, HTC avait indiqué que la commercialisation était prévue pour mars.
 
Cet appareil, présenté comme "une percée technologique" par le dirigeant du groupe taïwanais Peter Chou, possède un écran tactile de 4,7 pouces, une coque lisse en aluminium et des doubles haut-parleurs stéréo frontaux. Il peut aussi faire office de télécommande et de boitier décodeur (décodeur TV).
 
En retardant la sortie du New One ne serait-ce que de quelques jours, HTC va se retrouver en concurrence frontale avec le Galaxy S4, le nouveau modèle du coréen Samsung, dont l'arrivée sur le marché est prévue pour avril.
 
Au niveau mondial, le sud-coréen a ravi la première place en 2011 sur le marché des smartphones et a conforté son avance l'an dernier en s'adjugeant environ 30% de part de marché, contre 19% pour l'américain Apple, selon les chiffres du cabinet IDC. HTC n'a plus de 4,6% de part de marché, contre 8,8% en 2011.
 
HTC, distancé par les deux géants, a vu son bénéfice net plonger de 90% au dernier trimestre 2012, à 26,5 millions d'euros. Le chiffre d'affaires avait dégringolé de 40%.