Insulter quelqu’un dans le métro peut vous coûter cher!

par François Dominic Laramée

Il était une fois, à Londres, un monsieur pas gentil qui était vraiment pressé. 

Le monsieur se rendait à une entrevue pour un nouvel emploi et il n’avait pas le temps d’attendre que le gars en avant de lui se tasse du chemin pour qu’il puisse entrer dans la rame de métro. Alors il a poussé le gars sans ménagement et lui a déversé un char de bêtises, du genre: « Go f… yourself! » (« Va te faire f… »)

En temps normal, ce genre d’attitude ne fait que ruiner l’existence de la victime pour quelques minutes ou quelques heures. Mais ce jour-là, notre monsieur pas gentil avait un mauvais karma.

Parce que, quand il est arrivé à sa destination, il s’est retrouvé face à face avec sa victime, qui était responsable des entrevues d’embauche. 

Notre pauvre brute venait de bousculer le chef du recrutement chez Forward Partners, la compagnie où il espérait travailler.

Oups.

La victime s’est empressée de tweeter la mésaventure dans un message qui, au moment d’écrire ces lignes, avait été retweeté 21 738 fois.

 

 

Semble-t-il que les deux hommes ont fini par rigoler de la mésaventure... Mais comme le nom Twitter de la victime est « El Satanico », on présume qu’il a profité de l’occasion pour faire mariner le troll dans son jus pendant quelques minutes avant la réconciliation!

Non, le monsieur pas gentil n’a pas eu le poste.

Source: Mashable