Intel s'intéresse aussi aux montres connectées

Le directeur technique d'Intel a expliqué cette semaine que son entreprise développait actuellement des montres intelligentes.
 
À l'occasion du sommet californien Bloomberg Next Big Thing, qui a fermé ses portes le 18 juin, Justin Rattner d'Intel a annoncé que son entreprise testait de nouveaux prototypes. "En fait, nous nous intéressons à de nouveaux types d'affichage. Une montre, c'est bien si vous voulez lire l'heure (...), mais si vous voulez envoyer des SMS aujourd'hui, ne serait-ce pas intéressant de pouvoir le faire en regardant simplement son poignet ?", a expliqué Rattner.
 
Intel n'a pas donné d'informations techniques précises sur ces nouveaux appareils, mais l'entreprise s'inscrit ainsi dans la lignée de nombreux fabricants qui s'intéressent de plus en plus aux montres intelligentes.
 
Des rumeurs courent déjà sur de tels produits signés Apple et Google, et des informations ont récemment fuité sur l'équipe à laquelle on doit la Xbox de Microsoft qui travaillerait aussi sur une montre intelligente dotée de capteurs de mouvements, de données biométriques, mais aussi de tous les accessoires de communication déjà présents dans les montres intelligentes.
 
Le 14 juin, Acer a aussi reconnu se pencher sérieusement sur les technologies portatives et a annoncé qu'il allait lancer son premier produit dans cette catégorie en 2014. Le président d'Acer, ST Liew, a confié à Pocket-lint : "Nous nous intéressons au portatif, je pense que toutes les entreprises comme la nôtre devraient s'y intéresser. Le portatif n'a rien de nouveau ... il n'a pas encore explosé comme il aurait dû. Mais c'est une opportunité qui représente des milliards de dollars".
 
Avec cette annonce, Acer devient le troisième fabricant à officiellement confirmer travailler sur de tels appareils. En mars, Samsung puis LG avaient déjà annoncé travailler sur des montres de nouvelle génération qu'ils espéraient réussir à commercialiser avant fin 2013.
 
Et même si de nombreux consommateurs ne voient pas trop d'intérêts à se procurer une montre intelligente actuellement, des spécialistes du secteur pensent que d'ici fin 2013 quelque 1,2 million d'appareils (comme la Pebble Watch ou l'I’m Watch) seront vendus.
 
Le fort potentiel des montres connectées est dû à plusieurs facteurs, selon l'analyste Joshua Flood du cabinet ABI Research : "la forte pénétration des montres nouvellle génération dans de nombreux marchés du monde, la grande disponibilité et à un coût moindre des capteurs MEMS, des technologies de connectivité économes en énergie comme le Bluetooth 4.0, et un écosystème d'applications florissant". Mais il conclut sur une note positive pour les téléphones intelligents, car il pense que les appareils portatifs sont encore loin de rivaliser avec les téléphones de dernière génération.