Internet: mauvais pour la libido!

Chers amis, aujourd’hui je suis le malheureux porteur de nouvelles tristes, pour ne pas dire catastrophiques, en ce qui concerne l’impact néfaste d’Internet sur nos activités sous la couette.

(Si vous avez moins de 18 ans et que vos parents refusent d’admettre l’existence des abeilles et des fleurs en votre compagnie, veuillez ne pas lire ce billet plus loin, svp. Merci.)

D’abord, des chercheurs de l’Université de Padoue en Italie ont démontré que non seulement plus les hommes regardent de la porno sur le Web, plus ils développent des problèmes de dysfonction érectile, même dans à l’adolescence et dans la vingtaine, mais en plus, si jamais ils arrêtent d’en consommer, ils vont présenter des symptômes de manque, comme s’ils étaient en cure de désintoxication: insomnie, fièvre, autres symptômes qui ressemblent à ceux de la grippe.

Et la situation n’est pas plus rose chez les femmes, parce que les très sérieux chercheurs du magazine Cosmopolitan (!) ont mené une enquête auprès de plus de 2 000 lectrices, et ça va mal: 57% d’entre elles préféreraient abandonner le sexe pendant une semaine plutôt que de se passer d’ordinateur, 50% le feraient plutôt que de se priver de leur cellulaire, et 20%, plutôt que de se passer de Facebook.

Autrement dit: à cause d’Internet et des ordinateurs, les gars ne “peuvent” plus et les filles ne “veulent” plus. La fin est proche pour l’humanité. Et en plus, le Canadien est poche cette année. Misère… ;-)