Internet serait-il vraiment une drogue?

C’est ce que laisse croire une enquête du Centre international d’étude des médias et des affaires publiques de l’Université du Maryland, qui a décelé des symptômes de “sevrage” chez les étudiants universitaires qui se retrouvent soudainement privés d’accès.

Des étudiants de 10 pays ont rapporté souffrir de détresse psychologique, d’isolation, de confusion, etc., lorsqu’ils ont été privés de toute forme de médias électroniques (Web, mais aussi musique, télé, …) pendant 24 heures. Les plus accros sont les Américains et les Chinois, à 23% et 22% de symptômes, tandis que les Argentins sont ceux qui ont échoué le plus souvent (23%) à compléter les 24 heures sans retomber dans leurs vices.

Et vous, est-ce que ça vous arrive de passer 24 heures sans consommer quelque contenu numérique que ce soit? (Moi, oui, mais moins souvent qu’avant… Je suis peut-être en train de tomber dans l’enfer de la drogue cybernétique?!?!)

Source photo: Visualisation d’Internet par The Opte Project, sur Wikimedia Commons