iPhone, je t’aime, beaucoup, passionnément… et plus encore

La preuve! Alors qu’une majorité d’entre-nous avons vécu une petite déception quand Apple a dévoilé le tout nouveau iPhone 4S plutôt que le ‘5’ que nous attendions avec fébrilité, les préventes du 4S ont tout de même battu un record : 1 million de commandes le premier jour. Pour sa première journée, la version précédente, le iPhone 4, avait eu 600 000 commandes.

Mais voilà, nous aimons le iPhone, quelque soit le modèle, littéralement. Certains psychologues et autres spécialistes du cerveau ont laissé entendre dans le passé que l’utilisation des téléphones intelligents par leur propriétaire chatouillait des zones du cerveau associées au sentiment de dépendance comme, par exemple, le jeu compulsif. Tout comme les dépendances à la cigarette, aux drogues ou encore à la nourriture, c’est la dopamine - la molécule du bonheur - qui serait en cause.
 
J'aime mon portableL’été dernier, on a réalisé une expérience sur 16 personnes de 18-25 ans (8 hommes et 8 femmes) qu’on a exposé séparément aux sons et aux images d’un iPhone en mode vibration ou en mode sonnerie. Dans tous les cas, la réponse des sujets était la même : une hausse d’activités dans la zone du cerveau associée aux sentiments d’amour et de compassion. En d’autres termes, contrairement à ce qui avait été évoqué par les psychologues, ce n’est pas une réaction typique de dépendance que les sujets ont manifesté, mais bien une réaction amoureuse. Ils aiment leur téléphone intelligent.
 
iPhone, je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément…
 
 
(Source : nytimes.com, theglobeandmail.com)