JO de Londres sous le signe des réseaux sociaux

Les Jeux olympiques de Londres commencent officiellement ce soir avec les cérémonies d’ouverture. Et c’est jeux seront connectés ou ne seront pas!

Il y a bien sûr, les sites officiels, mais aussi les comptes Facebook et Twitter en plusieurs langues, la chaine YouTube officielle, la retransmission en flux continu sur olympic.org. Et si vous avez la chance d’être sur place, tous les sites de compétitions offriront un accès public au réseau Wi-Fi. 
 
Maintenant, pour les athlètes qui ont des comptes Facebook et Twitter, les choses ne sont pas simples. Ils peuvent bien sûr communiquer des informations, mais sans adopter le rôle d’un journaliste. Donc, ils peuvent exprimer des banalités, mais sans rapporter de nouvelles sur les compétitions officielles. Ils peuvent poster des photos, mais pas de vidéos pour ne pas concurrencer les droits vidéos. 
 
L’utilisation des anneaux olympiques et la mention de leurs commanditaires personnels sont aussi proscrites. Pour éviter de contrevenir aux nombreuses interdictions, plusieurs comités nationaux olympiques encouragent leurs athlètes à utiliser leur propre compte Facebook et Twitter. Plus simple de contrôler les communications de cette manière. 
 
Il y a 36 sites d’épreuves, 20 sites liés à l’organisation et 50 sites de spectateurs et d’athlètes. Puis, on peut, sans risque de se tromper, affirmer que plus de la moitié des spectateurs sera munie d’appareil intelligent. Disons que contrôler les informations diffusées pendant les jeux est une mission à peu près impossible.
 
Source : 01net.com, atlantico.fr, colt.net
Photo : Galerie de davehighbury