Les joueurs de hockey les plus méchants

par Rédaction 37e AVENUE
Antoine Roussel

Les joueurs de la LNH ne font pas dans la dentelle, certes, mais certains sont plus violents que d'autres. Voici notre classement des plus méchants d'entre tous!
 

Marty McSorley

Marty McSorley

Getty Images

Ce défenseur d’origine ontarienne est la raison pour laquelle un si petit joueur comme Wayne Gretzky a pu manœuvrer librement toute sa carrière et devenir le champion qu’il a été. Ses 3 381 minutes au cachot vous convainquent-elles de sa dangerosité?

 

Chris Simon

De tous les actes de violence sportive, le cross-check est sans doute un des plus saisissants. Ce n’est pas donc pas surprenant que cet ancien joueur des Islanders de New York ait reçu 25 jours de suspension pour son assaut contre le Rangers Ryan Hollweg.

La saison suivante, Chris Simon recevait 30 jours de suspension pour un autre geste antisportif: écraser le pied de son adversaire avec la lame de son patin.

Pour voir sa force de frappe en action, visionnez cette vidéo :

 

Dale Hunter

Compétiteur de tous les instants, cet ancien joueur des Nordiques de Québec et des Capitals de Washington ne prenait pas la défaite de bon cœur: pour preuve, un de ses faits d’armes est d’avoir fauché Pierre Turgeon alors que ce dernier venait de compter et célébrait son but en séries de 1993.

 

Claude Lemieux

Claude Lemieux

Getty Images

Ancien joueur du Canadien de Montréal et de l’Avalanche du Colorado, Lemieux a été un des joueurs les plus haïs de son époque. Or, il haïssait lui-même ses adversaires, allant jusqu’à mordre l’un d’eux, le joueur des Flames Jim Peplinski, dans un match de série.

 

Raffi Torres

Raffi Torres

Getty Images

Ce défenseur des Sharks de San Jose a le record peu glorieux de la plus longue suspension: 41 matchs, pour avoir sauvagement attaqué le joueur des Ducks de Anaheim Jakob Silfverberg.

 

Sean Avery

Un des pires trash talkers de l’histoire de la LNH, il épuisait inlassablement l’adversaire jusqu’à la complète exaspération de tout le monde, incluant les membres de son propre club.

Tout de même, il pouvait placer quelques bonnes droites:

 

Matthew Barnaby

Autre agitateur de première, cet ancien joueur des Rangers de New York avait le don de vous insulter avec le sourire. Et ce, même après la bagarre la plus rude.

 

Chris « Knuckles » Nilan

Chris « Knuckles » Nilan

Getty Images

Ce Bostonien d’origine irlandaise a fait son chemin dans la LNH en jouant de ruses contre des joueurs souvent plus grands et plus gros que lui.

Ses 3 043 minutes de pénalités en carrière démontrent qu’il acceptait pleinement son rôle de fier-à-bras au sein des équipes pour lesquelles il a joué, le Canadien de Montréal au premier titre.

 

Zdeno Chára

Les fans du Canadien ont encore en mémoire la vicieuse mise en échec du joueur slovaque contre Max Pacioretty en 2011. Il faut dire que les adversaires tombent comme des mouches devant ce géant de 6 pieds 8…

 

Antoine Roussel

Antoine Roussel

Getty Images

Le métier de goon étant en voie de disparition, le joueur français fait partie de la nouvelle génération de joueurs physiques, ultra-intenses, capables de patiner tout en distribuant des baffes et de solides mises en échec.

Catégories