Jusqu’où iriez-vous pour avoir des gros muscles ?

steroides

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de voir un gars au gym qui est TOUJOURS là, on pourrait aller jusqu’à croire qu’il dort dans la salle d’étirements à côté sur son p’tit tapis... Pis ça l’air de fonctionner son affaire parce qu’il est beef comme le cr*sse. Après ça t’essayes de t’entraîner quasiment autant que lui pendant trois semaines, t’es exténué, à boute de toute... pi tu portes quand même encore du extra-small. C’est quoi l’o*tie de joke ?! Faque tu finis par y demander son secret. Pis il te le révèle : les stéroïdes.

C’est quoi exactement des stéroïdes ?

Les stéroïdes c’est, à la base, une substance dérivée du cholestérol et sécrétée par certaines glandes endoctrines tels les ovaires et les testicules. Il existe divers types de stéroïdes, mais ceux dont il est question ici sont les stéroïdes anabolisants, qui sont souvent utilisés dans des contextes sportifs. Ils sont une version synthétique de la testostérone, une hormone sexuelle principalement masculine. C’est cette hormone qui est responsable de la croissance des organes génitaux des hommes, de la pilosité et de la croissance des seins ainsi que du maintien de la densité osseuse et musculaire chez la femme. Ce type de stéroïde a d’abord été créé pour traiter des conditions médicales et non pour améliorer des performances sportives. Les gens, surtout les hommes, en prennent pour augmenter leur masse musculaire rapidement. Souvent, ils vont commencer par des comprimés oraux, mais c’est beaucoup moins efficace. Ils vont donc vite se tourner vers l’injection. Bref, si vous voyez quelqu’un prendre de la masse musculaire assez vite merci, faites le calcul.

Il était une fois des stéroïdes...

Ces petites bêtes ne datent pas d’hier. Déjà en Grèce Antique, les athlètes utilisaient des extraits de plantes et d’animaux pour améliorer leurs performances physiques. Par contre, c’est dans les années 1930 que des scientifiques ont réussi à isoler la testostérone et créer l’ancêtre des stéroïdes qu’on connait aujourd’hui. C’est même devenu assez populaire avec les années. Une étude démontrerait que 83 000 jeunes Canadiens auraient pris des stéroïdes anabolisants en 1996. La surveillance dans les grandes compétitions est donc accrue et cette substance est celle qui est la plus détectée par les tests antidopage.

Est-ce que c’est légal de consommer des stéroïdes ?

T’as le droit d’en avoir et d’en prendre, mais commence pas à t’ouvrir une le prochain Stéroïdes & Compagnie. Parce qu’en effet, la vente, la fabrication, l’importation et l’exportation de stéroïdes sont illégales. Faque essaye même pas de mettre ta compagnie sous le nom de ta sœur qui t’énarve parce que... pas mal sûr que tu vas être dans le trouble pareil.

Mettons que je veux en prendre, ça se trouve où ?

Les stéroïdes sont fabriqués soit dans des White labs ou dans des Black labs. Le premier type de laboratoires offre des produits de meilleure qualité puisque la testostérone est recréée par des chimistes. Quand aux Black labs, ce sont des laboratoires clandestins, donc la qualité n’est jamais assurée. Ce sont donc des particuliers qui jouent les maîtres chimistes dans leur cuisine. Il serait donc mieux de goûter le produit, car certains vendeurs malhonnêtes pourraient utiliser de l’huile de pépin de raisin ou de l’huile d’arachide pour simuler les stéroïdes. On peut donc s’en procurer directement à ces endroits si on a un contact sinon, habituellement, ces labs vendent à des intermédiaires — des gyms par exemple — qui, eux, feront le lien avec le consommateur. Il est évidemment possible d’en acheter via les interwebs, notamment sur les sites — très originaux — steroids.com ou encore topsteroids.com. Parait-il que ça serait bin facile aussi de simplement aller voir les plus gros bras du gym et leur demander.

Le dark side des stéroïdes

Bon, c’est pas toute rose — mais pas pantoute — les stéroïdes. Si vous croyez que ça existe, une potion miracle qui fait gonfler les muscles, qui vous donne le corps de rêve sans côtés négatifs, croyez-moi que tout le monde le saurait pis que ça coûterait des millions.

Un des downside effects — et probablement le pire pour certains — est les troubles érectiles. La prise de stéroïdes peut aussi entraîner des blessures comme les tendons qui pètent parce que les muscles gonflent trop vite. Même principe qu’une balloune qui nous pète dans face parce qu’on l’a trop gonflée. Les stéroïdes peuvent occasionner d’autres problèmes de santé tels que des problèmes cardiaques comme l’arythmie, l’hypertension artérielle, etc. D’autres effets secondaires physiques peuvent être visibles chez la personne qui consomme des stéroïdes comme l’apparition de boutons, le jaunissement de la peau, la perte de cheveux, l’augmentation de la pilosité ailleurs sur le corps, les cheveux et la peau grasse et des vergetures. Ils peuvent aussi expérimenter des douleurs articulaires et des sueurs nocturnes. Il est aussi préférable de consommer ce genre de substance lorsque la croissance est terminée puisque les os peuvent cesser de croître.

En plus des problèmes physiques que peuvent engendrer les stéroïdes, ils engendrent aussi très souvent des problèmes psychologiques. En effet, la consommation de stéroïde entraîne des comportements agressifs, des comportements irréfléchis, des sautes d’humeur importantes, une diminution de la libido et même des psychoses. Les usagers de stéroïdes peuvent devenir psychologiquement dépendants de leur apparence et vivraient souvent des dépressions lorsqu’ils cesseraient d’utiliser le produit. Certains vont même jusqu’à avoir des comportements suicidaires. De plus, la consommation de stéroïdes entraîne souvent la prise d’autres drogues. Quatre danseurs du Stock Bar, un bar de danseurs gai où l’utilisation les stéroïdes est courante, se sont suicidés. Ils consommaient de façon régulière des stéroïdes et plusieurs autres drogues. Il y a donc un lien entre la consommation de stéroïdes et la dépression, voire même le suicide.

Chez les hommes plus particulièrement, ils pourraient voir leurs seins grossir et leurs testicules rapetisser. Ils peuvent aussi expérimenter une diminution de la concentration de spermatozoïdes, la stérilité, la croissance de la prostate et une calvitie prématurée. Il faut donc faire très attention, car même si la prise de stéroïdes est terminée, cela ne garantit pas que votre système se remettra à fonctionner normalement. Vous pourriez avoir besoin d’un traitement hormonal substitutif à vie. Chez la femme, son taux de testostérone peut grimper jusqu’à 30 fois le taux standard et jusqu’à deux fois celui d’un homme. Cela va évidemment engendrer un gain de force musculaire et améliorer considérablement les performances sportives. Sans aucun doute, ces femmes auront des traits masculins comme des poils faciaux, de la calvitie et une voix plus grave. Elles peuvent aussi avoir des menstruations irrégulières, un rétrécissement des seins, un grossissement du clitoris et des anomalies congénitales si l’usagère est enceinte.

Qui consomme des stéroïdes ?

Ce sont souvent des sportifs professionnels qui en prennent pour améliorer leurs performances sportives, mais les sportifs amateurs aussi en prennent pour améliorer leur apparence physique. La majorité des culturistes en consomme et les danseurs dans les bars aussi.

Les athlètes, tenez-vous loin de ça !

Si vous voulez être le meilleur, entraînez-vous, mangez bien et reposez-vous. Ne prenez pas de stéroïdes parce que, de toute façon, vous allez soit être disqualifiés ou on va vous retirer votre médaille trois ans après. Un peu loser... Oui, y’a des agents masquants, mais eux aussi ont des effets secondaires néfastes (pierres aux reins, diminution de la libido, dysfonction érectile, troubles éjaculatoires, etc.) et, de toute façon, ils sont détectés eux aussi par les tests de dépistages. C’est pas mal un lose-lose. Même affaire pour les diurétiques qui entraînent l’arythmie cardiaque, la diminution du volume sanguin, de grandes baisses de tension artérielle, de graves déséquilibres électrolytiques... Lose-lose. Il faut aussi faire attention aux suppléments, car certains peuvent contenir des substances interdites et c’est la responsabilité de l’athlète d’évaluer les risques liés avant de consommer. Par exemple, l’ancien quart-arrière des Carabins de l’Universeité de Montréal, Olivier Reniere, s’est fait suspendre, car il avait consommé un supplément dont l’agent dopant n’était pas identifié sur le produit. En gros, vous feriez mieux de vous tenir loin des stéroïdes, qui que vous soyez.

Tu veux en savoir plus sur le sujet des stéroïdes? Ne manque pas INFILTRATION avec le nouveau chef infiltrateur Mathieu Cyr ce vendredi à 22h sur les ondes de Z!

 


À LIRE AUSSI:

12 MÉDAILLÉS D’OR
DES CHAT-LYMPIQUES
         
10 TRUCS POUR GARDER VOTRE PÉNIS EN SANTÉ
 
LA GRANDEUR MOYENNE DES PÉNIS À TRAVERS LE MONDE
 
Pénis