Kia Sorento 2013

Le constructeur Kia a littéralement le vent dans les voiles depuis quelque temps. Il réussit tranquillement à faire oublier l’image de constructeur de véhicules bons marchés qui lui collait à la peau ces dernières années. Comment fait-il? Principalement grâce à l’amélioration de la qualité de ses nouveaux véhicules, mais surtout en raison de l’excellent travail du designer de Kia, Peter Schreyer, qui a su insuffler un style remarquable aux produits. Les nouveaux véhicules de Kia sont beaux, bien équipés et abordables, des qualités qui suffisent à en attirer plus d’un. À preuve, une connaissance qui était vendue à Honda depuis des années a troqué simultanément ses Honda Civic et Accord Coupé contre une Kia Forte Koupe et une Optima SX. Qui aurait pu croire la chose possible il y a 10 ans?

 

Dans le cas du Sorento, il roule sa bosse depuis son arrivé en 2002, lui qui à l’époque attirait par son style, son prix étudié mais aussi par sa bonne capacité de remorquage. Lors de sa refonte en 2010, il fut l’un des premiers modèles à profiter de la nouvelle philosophie de design de Kia. Si le succès a été au rendez-vous initialement, le Sorento se fait beaucoup plus discret depuis quelque temps. Il continue de séduire ceux qui recherchent un VUS capable d’accueillir jusqu’à sept passagers, mais plusieurs préfèrent les vertus de son petit frère le Sportage, plus économique à l’achat et en consommation de carburant.

 

Moteur quatre et six cylindres


Pour 2013, le Sorento nous revient avec de petits changements, on réserve les plus importants pour l’an prochain. Outre les différents niveaux d’équipements, vous aurez du choix au chapitre des motorisations. Il peut être équipé à la base d’un moteur quatre cylindres de 2,4 litres, ce dernier développant 191 chevaux pour un couple de 181 lb-pi. Seul ce moteur peut offrir la possibilité d’obtenir un Sorento à traction, mais qui voudrait d’un tel rouage pour ce VUS? On perd ici l’un des principaux avantages de ce type de véhicule, le rouage intégral.

 

Beaucoup mieux adapté aux poids et aux dimensions du Sorento, le V6 de 3,5 litres équipe le reste des versions. Avec ses 276 chevaux et ses 248 lb-pi de couple, il procure au véhicule des performances plus intéressantes, sans occasionner une consommation beaucoup plus élevée, un peu plus d’un litre aux 100 km seulement. C’est surtout la capacité de remorquage supérieure apportée par cette motorisation (3 500 lb au lieu de 1 650 lb) qui la rend encore plus intéressante puisque plusieurs acheteurs de Sorento s’en servent pour remorquer ou pour transporter des charges.

 

Au chapitre du style, le Sorento revêt des lignes qui sont toujours au gout du jour, même si certaines personnes nous mentionnent qu’il n’a pas le « facteur wow » des modèles plus récents du constructeur. On le reconnait à ses lignes plus carrées par rapport au Sportage, un élément qui favorise toutefois l’espace à bord. Nous avions à l’essai la plus cossues des versions et la plus sportive, la SX, elle qui apporte quelques éléments distinctifs, notamment des jantes de 18 pouces exclusives, une calandre avant et un parechoc arrière sport (qui réduit légèrement la longueur du véhicule) ainsi que des feux arrière au LED. Le SX est plus joli, mais aussi beaucoup plus dispendieux.

 

Un bon niveau d’équipement


À l’intérieur, le Sorento offre espace et dégagement, probablement son point le plus fort par rapport au Sportage et aux VUS compacts du lot. On note à bord un souci du détail plus poussé, même s’il reste des plastiques durs ici et là. Tout comme les autres produits de Kia, le Sorento se démarque par une bonne liste d’équipements de série, notamment des sièges chauffants, un système de connectivité Bluetooth, une prise auxiliaire et USB, un système de démarrage sans clé et une colonne de direction télescopique. Voilà un niveau d’équipement très avantageux face à la concurrence.

 

À bord, tous les passagers profitent de bons dégagements et cet élément est directement lié aux dimensions du véhicule. Le Sorento peut même être équipé d’une troisième banquette optionnelle, mais comme c’est toujours le cas, l’espace aux jambes est loin d’être très généreux. En l’absence de cette banquette, ou une fois rabattue, l’espace de chargement devient beaucoup plus vaste et pratique pour transporter de gros objets. Bref, l’espace intérieur et la visibilité sont des points forts pour le Sorento.

 

Au volant


Sur la route, on aime la bonne vision tout autour du VUS et la position de conduite élevée, typique à ce genre de véhicule. Toutefois, les sièges manquent cruellement de support latéral, on glisse de gauche à droite, surtout dans les livrées équipées de siège en cuir...

 

Alors que le modèle de première génération se comportait davantage comme un VUS classique en raison de son châssis à échelle, le Sorento actuel s’avère beaucoup plus civilisé, lui qui propose une conduite similaire à celle d’une voiture. La direction est un peu lourde à basse vitesse, mais précise en conduite de tous les jours, chose étonnante pour un VUS. Certains la trouveront un peu sous-assistée, mais il faut avouer qu’elle donne une bonne impression de contrôle en plus de bien transmettre les sensations de la route. Le point le plus notable à bord est sans contredit l’insonorisation. Kia a porté attention à cet élément :les bruits extérieurs sont bien filtrés, rendant la conduite silencieuse.

 

Bien entendu, le V6 de 3,5 litres est le mieux adapté à la tâche. Les dimensions du Sorento nécessitent une bonne dose de puissance, ce que le quatre cylindre à de la difficulté à bien rendre, surtout en présence du rouage intégral.

 

Du reste, le Sorento demeure un véhicule fort intéressant, même s’il continue à se chercher un peu plus dans la gamme des VUS du constructeur.

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Kia Sorento SX V6 TI 2013

Fourchette de prix

26895 à 41295$

Prix du modèle à l'essai

43195$

Garantie de base

5 ans / 100 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Options

n.d.

Concurrents

Ford Explorer, Jeep Grand Cherokee, Nissan Pathfinder, Subaru Tribeca, Toyota 4Runner

Points forts

Habitacle spacieux
Capacité de remorquage
Troisième banquette offerte
Moteur V6 performante

Points faibles

Consommation plus élevée (V6)
Support des sièges
Certains plastiques durs à bord

Fiche d'appréciation

Consommation

70.0 %

Valeur subjective

70.0 %

Esthétique

70.0 %

Confort

80.0 %

Performance

70.0 %

Apréciation générale

70.0 %