L’impact de vos collègues de travail sur votre espérance de vie

Un douteux proverbe dit que le travail c’est la santé… Mais vos collègues de travail, eux, peuvent vous tuer. Ou du moins vous faire mourir plus vite que prévu.

C’est le résultat d’une étude menée à l’Université de Tel Aviv, en Israël, auprès de 820 adultes que les chercheurs ont suivi pendant une vingtaine d’années entre 1988 et 2008. Les participants qui rapportaient avoir peu d’amis au travail et/ou des collègues désagréables sont morts 2,4 fois plus souvent que ceux qui affirmaient trouver au boulot un cercle d’âmes charitables. Par contre, peu importe que le patron soit aussi doux qu’un agneau ou qu’il soit l’incarnation de Belzébuth, il n’avait que peu d’impact sur la mortalité.

Plus étonnant: les hommes qui affirmaient n’avoir aucun contrôle sur ce qu’ils faisaient au travail souffraient plus d’effets néfastes pour la santé… Mais chez les femmes, le résultat était complètement inverse. Une interprétation possible, selon les chercheurs: une mère de famille qui décide elle-même de ses heures de travail ressent plus de stress relié à la conciliation travail-famille (”Est-ce que je reste ici, ou est-ce que je vais chercher les enfants plus tôt?”) qu’une collègue qui voit ce genre de décisions lui être imposé et qui n’a donc pas à se sentir coupable. Une conclusion qui suscite le malaise, c’est le moins qu’on puisse dire…