L'Inde, en tête des pays les plus émetteurs de spams

Au classement Dirty Dozen des pays les plus spammeurs, établi par le cabinet de sécurité SophosLabs, les États-Unis ont été détrônés par l'Inde et l'Italie.

Selon SophosLabs, qui désigne chaque semestre les douze pays générant le plus grand nombre de spams, l'Inde - d'où proviennent 16,1% des spams - est au sommet pour le troisième trimestre consécutif.
 
L'Italie, d'où proviennent 9,4% des spams suit et précède les États-Unis. Jusque-là rois du spam, ils tombent à la troisième place (6.5%). Après 18 mois d'absence, le Royaume-Uni est de retour à ce classement à la 12e place avec 2,1%.
Mais ce classement ne signifie pas que l'Inde crée tous ces spams : ce sont les ordinateurs infectés du pays qui les relayent, envoyant les messages indésirables dans les boîtes mail du monde entier.
 
Abritant 5,3% de l'ensemble des internautes mondiaux, l'Inde n'est précédée que de la Chine et des États-Unis en matière de connectivité. Cependant, seuls 10,2% de la population a accès à Internet et une part importante des ordinateurs connectés à Internet n'est pas assez protégée du malware et des virus qui transforment les PC en relais de spams.
 
En réalité, tout ordinateur peut se transformer en ce que Graham Cluley de SophosLabs appelle des "esclaves zombies cracheurs de spams, contrôlés par des cybercriminels qui se font de l'argent en faisant la promotion de produits douteux ou en usant de spams malicieux pour infecter les ordinateurs".