La 5e édition du Rallye international vert de Montréal

Rallye international vert de Montréal  2011

En fin de semaine se tenait la 5e édition du Rallye international vert de Montréal.

Il s’agit d’un événement qui est partie intégrante de la Coupe des énergies alternatives lequel comprend un calendrier de 12 courses toutes sanctionnées par la FIA et ce au même titre que les courses de Formule 1.

Ici, on parle évidemment d’extrêmes.

Une compétition plus relevée
Le Rallye a regroupé 21 équipes qui tout au long de la fin de semaine se sont retrouvées au volant des voitures les plus vertes actuellement offertes sur notre marché. Ainsi, on retrouvait des voitures, telles:

-    Chevrolet Impala LPG Budget Propane
-    Chevrolet Volt Hydro-Québec
-    Ford F-150 LPG Aéroport de Montréal
-    GMC Sierra LPG Budget Propane
-    Honda CR-Z
-    Honda Insight
-    Lexus CT 200h
-    Mitsubishi iMIEV
-    Porsche Cayenne Hybrid
-    Toyota Prius
-    Toyota Prius Plug-in

Les absents ont toujours tort
Nissan qui s’apprête à commercialiser son modèle LEAF entièrement mu à l’électricité n’a pas cru bon d’amener au moins une LEAF au rallye de fin de semaine tandis qu’il en a été de même pour Ford et GM qui n’ont commandité aucune voiture de leur cru. Personnellement, si j'avais été à la direction de Volkswagen Canada, j'aurais amené sans aucune hésitation un VUS Touareg TDI, voire un Audi Q5 hybride.

Le Champion du monde
Parmi les principaux participants de l’épreuve on retrouvait un jeune retraité du nom de Patrick Carpentier qui, de concert avec son copilote Yvan Joyal, s’est retrouvé au volant d’une Mitsubushi iMIEV.

Claude Quenneville de Radio-Canada et son comparse Alex Gascon pilotaient eux aussi une Mitsubishi iMIEV.

CAA Québec a été représenté par un jeune pilote très prometteur, Mikaël Grenier, accompagné de son copilote Jonathan Routhier.

Hydro-Québec, ne voulant pas être en reste, a offert une Chevrolet Volt au conducteur Pascal Tourangeau et à son copilote David Rozon.

Pour la première fois et avec grande fierté, le Rallye international vert de Montréal accueillait le champion du monde en titre de la Coupe du Monde des énergies alternatives de la FIA, le français Raymond Durand et son partenaire Christian Fise. Ces derniers se sont retrouvés au volant d’une Toyota Prius. M. Durand m'a dit qu'en Europe, il participe aux différentes compétitions au volant d’une Toyota Auris hybride.

La EVO 4
Les étudiants de l’école de technologie supérieure de l’Université du Québec étaient bien fiers de nous parler des différents exploits enregistrés par leur minuscule véhicule à moteur à combustion, la EVO 4, qui lors du dernier Eco-marathon Shell a pu parcourir une distance de 276 km par litre d’essence.

Une pelle mécanique hybride
Bien qu’elle ne fasse pas partie de la compétition, la toute première pelle mécanique hybride de la société Komatsu était de la fête. Une superbe machine qui permet d’atteindre des économies de carburant de l’ordre de 25 à 40% selon son utilisation.

Un beau parcours
Cette épreuve d’une distance de 600 kilomètres qui comprenait sept étapes s’est déroulée sur trois jours :

Vendredi : Centre-ville de Montréal – Ile Notre-dame – Montréal
Samedi : Centre-ville de Montréal – Lachute – Montréal
Dimance : Centre-ville de Montréal – Boucherville – St-Hyacinthe - Montréal