La Chine annule l’aide aux constructeurs étrangers

Les constructeurs automobiles étrangers qui assemblent des véhicules en Chine se sont associés à des constructeurs locaux, ce qui leur a permis de profiter d’avantages au niveau des droits de douane pour l’importation de leurs composantes et différents équipements.

Aujourd’hui, la situation est telle que les ventes des constructeurs locaux ne représentent plus que le tiers des véhicules vendus en Chine.

Les Chinois boudent de plus en plus les marques BYD, Chery, Dongfeng, Geely et autres, pour leur manque de fiabilité, et ce, malgré des prix plus alléchants.

Le gouvernement chinois vient donc d’annuler toute aide aux constructeurs étrangers sans pour autant faire disparaître, bien au contraire, les accords conclus entre constructeurs locaux et étrangers.

Face à un marché estimé à 20 millions de véhicules neufs qui pourraient trouver preneur en 2012, ces nouvelles règles ne sont qu’un petit désagrément pour les manufacturiers occidentaux.

Catégories