La Force est-elle toujours avec Star Wars: The Old Republic?

Une propriété intellectuelle comme Star Wars peut constituer un couteau à double tranchant pour un développeur de jeux vidéo. 

D’un côté, il est plus facile d’attirer les joueurs «non-compulsifs», par exemple ceux qui achètent 4 à 6 titres par année, en leur disant: «Vous allez devenir un Jedi!» qu’en marmonnant: «Ouais, bon, ça va vous prendre un petit bout avant de comprendre ce qui se passe dans notre monde 100% original, mais après deux mois vous allez être ben, ben contents, je vous le jure-promis-craché!» 
 
Mais d’un autre côté, ces joueurs occasionnels ne sont pas forcément les plus fidèles. Peut-être qu’ils n’ont pas des tonnes de temps libre. Peut-être que ce temps libre est partagé entre plusieurs hobbys. Ou peut-être, tout simplement, se lassent-ils plus vite que les fans les plus exaltés.
 
Quoiqu’il en soit, le monde virtuel Star Wars: The Old Republic a perdu environ 400 000 abonnés entre mars et mai, une chute de 23%
 
Selon l’éditeur du jeu, Electronic Arts, la plupart des pertes proviendrait justement de joueurs occasionnels qui ont essayé le jeu à sa sortie, sont restés pendant un mois ou deux, et sont repartis; les vrais fans de mondes virtuels, eux, restent. C’est très plausible comme explication. Et avec toujours 1,3 million de membres, SWTOR n’est pas exactement à la veille de fermer ses portes! 
 
N’empêche qu’on est loin de World of Warcraft, dont la population maximale a dépassé allègrement les 10 millions de membres et dont la croissance s’est maintenue pendant des années.
 
Et vous, jouez-vous toujours à SWTOR?