La Ford C-Max Hybrid 2013

Ford C-MAX Hybrid 2013.

Avec la C-MAX Hybrid 2013, Ford veut détrôner la reine des hybrides en Amérique du Nord, la Toyota Prius. Plus spécifiquement, Ford l’a importée d’Europe pour prendre des parts de marché à la fois à la Prius hatchback classique et à la Prius V, plus grosse. Pour ce faire, la C-Max Hybrid a des atouts précieux : son format, sa motorisation, et son prix. Et en matière de comportement dynamique, la Ford C-MAX Hybrid est loin devant les deux Toyota.

Vive et frugale

La C-MAX Hybrid 2013 est basée sur la plateforme mécanique qu’utilise Ford à l’échelle mondiale pour ses petites voitures. Son châssis est le même que celui que l’on retrouve pour la Ford Focus récemment redessinée. Cela permet de mieux comprendre pourquoi la C-MAX engendre une expérience de conduite plus directe que plusieurs hybrides compactes, qui créent souvent un sentiment d’isolement entre le pilote et sa voiture.

Sur les routes sinueuses des canyons des environs de Malibu, nous avons pu découvrir les qualités dynamiques de la Ford C-MAX Hybrid. Son objectif n’est certes pas d’enflammer les amateurs de voiture sport, mais force est de reconnaître qu’elle tire très bien son épingle du jeu dans les routes en lacet. La direction à assistance électrique ne donne pas énormément de feedback, mais la suspension maintient le roulis au minimum et on ne retrouvet pas du tout l’impression de lourdeur associée à la plus grosse Prius V.

L’accélération de la Ford C-MAX Hybrid est aussi supérieure à la moyenne, grâce à l’entrain de sa motorisation électrique et à essence, qui peut livrer jusqu’à 188 chevaux. Les deux moteurs électriques et le quatre cylindres à essence de 2 litres nous permettaient de faire des dépassements de dernière minute même en montée, et d’éviter ainsi de rester coincés dans la file de droite sur la route de Mulholland. Plus important encore peut-être, nous avons presque réussi à obtenir la consommation annoncée de 5,0 L/100 km pour la C-MAX Hybrid malgré les dénivellations – un aspect intéressant pour tout automobiliste soucieux de l’environnement.

Vue de l’intérieur

L’intérieur de la Ford C-MAX Hybrid 2013 nous estt familier puisqu’il est tiré en bonne partie de la toute nouvelle Ford Escape. À gauche de l’indicateur de vitesse, on retrouve un écran de suivi de la consommation (que l’on peut personnaliser); il reprend le style du système MyFord Touch. À droite, un second écran ACL avec – ou sans – feuilles vertes, dépendamment de votre conduite. Votre humble serviteur trouvait cet affichage un peu enfantin – et distrayant –, mais j’avoue qu’on se sent vraiment mal quand on voit disparaitre les feuilles en mettant l’accélérateur au tapis...

L’espace disponible pour les places arrière est acceptable. Sous le hayon, on trouve une caractéristique inhabituelle : un plancher surélevé avec un espace de rangement caché en dessous. Au Canada, Ford offrira deux versions de la C-MAX Hybrid. Avec la SE, on a droit à une bonne gamme de caractéristiques de série, notamment : vitres à commande électrique, verrouillage central, climatisation automatique, régulateur de vitesse, lecteur CD, stationnement assisté et système SYNC. Dans la SEL que nous avons conduite en Californie, on trouvet aussi d’autres équipements et accessoires haut de gamme, dont des sièges en cuir et le système MyFord Touch. Les prix de détail s’échelonnent de 26 882 $ pour la SE à 29 552 $ pour la SEL, sans les options.

Un des aspects les plus intéressants du style de la Ford C-MAX Hybrid 20913, c’est son absence totale de prétention. Certains véhicules, comme la Prius, ont obligé les clients à accepter des tableaux de bord étranges, des leviers de vitesses surprenants avec des drôles d’appellations et même un bouton à enfoncer pour enclencher la position Park. À l’opposé, l’habitacle de la C-MAX Hybrid est très semblable à celui des autres compactes de la marque. Chapeau aux ingénieurs de Dearborn : plutôt que d’essayer de faire une auto plus jolie que la concurrence, ils ont créé une hybride aussi accessible que possible.

Une excellente machine hybride

Pas de doute, avec sa C-MAX Hybrid 2013, Ford a réussi à créer un véhicule hybride intéressant. Cette voiture offre une conduite douce et confortable, tout en gardant son aplomb dans les virages, et réalise en plus une bonne économie d’essence. Bref, tout ça lui fait gagner des points d’avance par rapport à plusieurs autres véhicules essence/électrique.

Pour Ford, le vrai défi sera de percer l’hégémonie des Prius, lesquelles dominent le marché des hybrides à hayon depuis plus de 10 ans. En proposant plus que la Prius de base et juste un peu moins que la Prius V pour tous les aspects importants, la C-MAX Hybrid offre une solide combinaison de valeur et de performance tout en demandant très peu de sacrifices aux acheteurs. Ford va devoir trouver une façon de convaincre le plus de clients potentiels possible de faire un essai sur route, pour qu’ils puissent en venir eux-mêmes à cette conclusion au lieu de simplement reprendre une Toyota par réflexe pour un autre cinq ans.

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Ford C-Max Hybrid 2013

Fourchette de prix

25995 à 25995$

Prix du modèle à l'essai

32699$

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Options

Hayon électrique
Hayon "hands free"
Système de navigation
Ensemble Technologie de stationnement

Concurrents

Toyota Prius Toyota Prius V Mazda5

Points forts

Tenue de route au-dessus de la moyenne
Style attrayant
Dimensions de l'habitacle étonnantes
Consommation réduite

Points faibles

Prix assez élevé
Position dans le marché à définir
Direction électrique manque un peu de "feedback"

Fiche d'appréciation

Consommation

100.0 %

Valeur subjective

80.0 %

Esthétique

90.0 %

Confort

80.0 %

Performance

90.0 %

Apréciation générale

90.0 %