La popularité de Facebook pourrait-elle nuire à l’entreprise?

Avec 950 millions d’abonnés (bientôt 1 milliard!!), la popularité du plus gros réseau social de l’univers est indéniable. Ils sont très nombreux les chefs d’entreprise qui aimeraient jongler avec ce genre de chiffres.

Mais selon Jeff Stibel, l’auteur de Wired for Thought cité par le site Read Write Web, bien qu’on ait identifié toutes sortes de raisons financières pour expliquer les déboires boursiers de Facebook, peu de gens se sont interrogés sur la taille même du réseau, et c’est une erreur selon Stibel. Il y a trop d’amis! Le cerveau ne peut tout simplement pas suivre.

Facebook encourage et entretien des réseaux personnels d’amis qui vont au-delà de ce que le cerveau est capable de traiter. L’auteur prétend que plus nous avons d’amis FB plus notre réseau perd de son utilité. Le nombre moyen d’amis sur FB est de 229. Pour Stibel au-delà de 150 nous perdons la capacité d’avoir des relations signifiantes et utiles avec notre communauté. Pour certaines personnes, le réseau commence à perdre de sa valeur quand ils prennent la pleine mesure du temps qu’ils passent à lire les statuts et les notifications de gens qu’ils connaissent à peine ou pas du tout. S’ils n’ont plus suffisamment de liens de qualité sur Facebook, ils vont éventuellement se désintéresser du réseau.

Facebook serait à la croisée des chemins. Ayant atteint une masse critique, les dirigeants de l’entreprise devraient maintenant tenter d’offrir un service qui met de l’avant la qualité des réseaux d’amis plutôt que la quantité de gens qui les fréquentent. Sinon, on risque de passer de moins en moins de temps sur FB, et éventuellement se joindre à un autre réseau social, plus petit et plus humain.

Et vous, que pensez-vous de l’utilité de Facebook? Est-ce aussi intéressant qu’à vos débuts sur le réseau?



Source : readwriteweb.com, news.menshealth.com
Photo : Par Dan Taylor