La violence dans les jeux: surtout un problème… de sports!

Le sempiternel débat sur les “jeux vidéo qui inspirent la violence” pourrait prendre un tournant inattendu si les conclusions d’une étude de l’Université Huddersfield (Angleterre) se confirment. Il semblerait, en effet, que les jeux qui inspirent les réactions émotives les plus intenses et les plus violentes chez les joueurs impulsifs ne sont pas les jeux de tir en mode subjectif et autres massacreurs de monstres, comme on pourrait s’y attendre, mais bien… les jeux de soccer!

Les chercheurs ont étudié l’activité cérébrale et cardiaque d’une quarantaine de joueurs, que l’on observait pendant qu’ils utilisaient une variété de jeux sur XBOX 360. La conclusion: plus l’expérience reproduite dans le jeu est familière, plus la réaction émotive est intense. Or, la plupart des participants avaient déjà joué au soccer dans la vraie vie, ou du moins ils avaient souvent vu de vrais matches à la télé, alors il s’agissait pour eux d’une expérience beaucoup plus évocatrice que les scènes de guerre et de meurtres. (Du moins, on l’espère.) On présume que les résultats seraient semblables si l’expérience avait eu lieu ici et avait impliqué un jeu de football ou de hockey.

Résultat: les morts à l’écran dans les jeux de tir ne suscitaient pas beaucoup de passion et surtout pas de réactions agressives particulières, tandis que la défaite de leur équipe favorite pouvait pousser certains participants à la colère. Même chose pour l’échec dans un jeu de course automobile: la rage au volant virtuelle, c’est bien réel.

Autrement dit: plus l’expérience représentée par un jeu vidéo est décollée de la réalité qu’ils vivent, plus les joueurs font preuve de discernement. Les jeux de guerre, et à plus fort titre les jeux de fantaisie pleins de monstres et de magie, seraient donc moins “néfastes” que les représentations d’activités relativement courantes pour les esprits influençables. Il faudrait donc que Dead Rising soit classé E (pour tous), et les jeux de sports, M (pour adultes)!

Êtes-vous étonnés?

 

Source : The Tech Herald

Source photo: Rdikeman sur Wikimedia Commons