La voie de Cadillac

Cadillac fait appel à une source unique de DEL pour obtenir un éclairage distinct sur sa berline de luxe XTS 2013.

La technologie « Super Cruise » pourrait être au point d'ici cinq ans

Cadillac effectue présentement des essais routiers sur une technologie de conduite semi-automatique appelée « Super Cruise » capable de commander de façon entièrement automatique la direction et les freins, et de maintenir la trajectoire d'un véhicule sur l'autoroute dans certaines conditions de conduite optimales. Le système pourrait être au point pour être produit d'ici cinq ans.

La technologie Super Cruise est destinée à faciliter la conduite sur l'autoroute, dans le trafic dense et lors de longs voyages grâce à l'utilisation combinée de radars, de capteurs ultrasoniques, de caméras et de données de géolocalisation (GPS).

« La technologie Super Cruise est en voie de rehausser le rendement et le plaisir de la conduite, a affirmé Don Butler, vice-président du marketing de Cadillac. Notre objectif dans l'utilisation de technologies avancées, comme celle-ci et comme notre système CUE, est de devenir un chef de file en matière de conduite intuitive. »

Bon nombre des technologies utilisées pour profiter de la percée Super Cruise sont déjà offertes dans les toutes nouvelles berlines de luxe XTS et ATS 2013 de Cadillac, et font partie du groupe d'aide à la conduite. Il s'agit du premier système de Cadillac à faire usage d'une panoplie de capteurs pour fournir une détection à 360 degrés des risques de collision et des fonctions d'aide à la conduite de pointe, notamment :

  • Freinage arrière automatique
  • Régulateur de vitesse adaptatif à tous les régimes 
  • Aide intelligente au freinage
  • Alerte de collision frontale
  • Siège à alerte de sécurité
  • Système de préparation automatique à une collision
  • Avertisseur de sortie de voie
  • Système de détection d’obstacles sur les côtés
  • Alerte de trafic transversal arrière
  • Système de phares avant directionnels adaptatifs
  • Caméra de recul avec lignes de guidage dynamiques
  • Visualisation tête haute

Le principal élément permettant de mettre à profit cette capacité de conduite semi-automatique sera d'intégrer la technologie de maintien de la trajectoire en utilisant des caméras avant pour détecter le marquage routier et les données de géolocalisation pour détecter les virages et d'autres caractéristiques de la route, a expliqué John Capp, directeur de la division mondiale des systèmes et des innovations électroniques de sécurité active de General Motors.

Même lorsque la conduite semi-automatique sera offerte, le système présentera une limite opérationnelle inhérente à des facteurs extérieurs, comme les conditions météorologiques et la visibilité du marquage routier. En absence de données fiables, le conducteur devra prendre le volant.

GM et ses partenaires de recherche ont récemment effectué des études financées par la Federal Highway Administration portant sur les facteurs humains dans le fonctionnement de la technologie de conduite semi-automatique. Certains des participants à cette étude ont exprimé leur fort intérêt pour un véhicule dont la conduite serait entièrement automatique, particulièrement pour les longs voyages, et qui permettrait d'utiliser la fonction de maintien de la trajectoire et le régulateur de vitesse adaptatif pour alléger le fardeau du conducteur.

« Le principal objectif de la technologie de conduite automatique et semi-automatique de GM est la sécurité, a affirmé M. Capp. Dans les prochaines années, les systèmes de conduite automatisée, conjointement avec les systèmes de sécurité de pointe, pourraient contribuer à réduire les collisions en se substituant temporairement au conducteur qui, bien souvent, ignore souvent les situations propices à de tels incidents. Plus que jamais, les clients auront confiance en la capacité de leur véhicule. »