Le chanteur, l’application, et le zwiz de la discorde

Il était une fois un développeur d’applications pour téléphones intelligents qui a été frappé par un éclair de génie.

«Diantre!» s’est-il exclamé. «Je pense que j’ai trouvé la manière de faire fortune: je vais programmer une application qui permet à tout le monde de connaître la longueur du zwiz d’autrui!!!»
 
Notre ami le développeur s’est donc garroché sur son ordinateur et, en deux temps et trois mouvements, il a produit une app qui estime la longueur des attributs masculins d’un individu quand on lui fournit comme donnée d’entrée la taille de ses chaussures. Parce que c’est supposé être proportionnel, genre.
 
Mais comment nommer cette petite mine d’or? Notre développeur était bien embêté...
 
«Voyons voir... Vérifier, en anglais, ça se dit Check... Et il y a des dizaines de mots qu’on utilise parfois pour faire référence au zwiz, comme par exemple Peter, Johnson, Chubby... C’EST ÇA: CHUBBY CHECKER!»
 
Chubby Checker. Comme le légendaire chanteur des années 1960, dont le tube The Twist a été le plus grand succès de l’histoire du Hot 100 du magazine Billboard.
 
Chubby Checker, qui ne l’a pas trouvée drôle.
 
Les avocats du chanteur ont donc récemment déposé une poursuite de 500 millions$ (rien que ça) contre la compagnie HP, qui publiait l’application pour ses téléphones WebOS. Or, WebOS n’est plus sur le marché, l’application à la source du litige non plus, et selon les chiffres officiels celle-ci aurait été achetée moins de 100 fois et aurait généré, pour HP, des revenus de l’ordre de... 30$.
 
On espère sincèrement que l’affaire ne se rendra pas jusqu’au tribunal parce que la justice a d’autres problèmes bien plus urgents à régler. Je me sens presque sale rien que d’avoir raconté l’histoire!
 
Source: Ars Techica