Le #FAIL de la semaine: jouer au super-héros quand on n’a pas de pouvoirs

Depuis quelques mois, une bande de cinglés sévit à Seattle: le Rain City Superhero Movement, une association d’une dizaine d’énergumènes qui combattent le crime déguisés en super-héros, mais sans avoir le moindre super-pouvoir à leur disposition. Dangereux, et pas exactement au goût de la police locale.

Et cette semaine, l’un des héros, qui se fait appeler Phoenix Jones (un nom qui serait plus approprié pour une starlette de la porno de seconde zone), a appris à ses dépens qu’on ne s’improvise pas défenseur de la veuve et de l’orphelin sans un minimum de préparation. Pendant qu’il tentait d’arrêter une bagarre de rue, Phoenix Jones a été assailli par deux mécréants; malgré son entraînement militaire et son expérience de combattant d’arts martiaux mixtes, il n’a rien pu faire quand l’un des méchants a sorti un fusil. Heureusement, le pas fin s’est “contenté” de casser le nez du héros plutôt que d’utiliser son arme à feu pour percer un trou dans son costume.

Et le super-groupe de Seattle n’est pas seul: il existe tout un mouvement de “vrais” super-héros  un peu partout - y compris quelques renégats qui patrouillent, eux aussi, les rues de Seattle sans faire partie de l’organisation de Phoenix Jones!

Voici quelques images de Phoenix Jones dans des moments plus heureux