Le génome mutant d’Ozzy Osbourne!

Si vous voulez savoir comment le corps humain peut survivre même quand on le pousse à l’extrême limite de sa résistance, vous pouvez étudier les athlètes qui participent à des triathlons Iron Man. Mais vous pouvez aussi étudier le génome d’Ozzy!

Un laboratoire de génétique du Massachussetts a récemment choisi la deuxième option: séquencer l’ADN du Prince des Ténèbres dans le but de déterminer pourquoi il était encore vivant, à 61 ans bien sonnés, malgré tous ses efforts pour mourir jeune. Et les résultats sont étonnants: Ozzy possède plusieurs gènes mutants, dont certains allèles que les chercheurs n’avaient jamais vus auparavant, qui semblent l’aider à métaboliser l’alcool et les drogues. Ceci étant dit, à peu près n’importe qui possède de nombreux gènes que personne n’a encore jamais vus, compte tenu du peu de gens dont le génome a été séquencé jusqu’ici, alors de là à dire qu’Ozzy est un représentant d’une autre espèce, il y a une marge!

Ozzy était plutôt sceptique au début du projet, mais il a quand même accepté d’y participer parce que, selon ce qu’il a confié au Sunday Times de Londres: «Avec les piscines d’alcool que j’ai avalées au cours de ma vie, sans parler de la cocaïne, de la morphine, des pilules, du sirop pour la toux, du LSD, du Rohypnol, etc., il n’y a vraiment aucune raison médicale plausible qui explique que je sois encore en vie!»

Devil, mon Ozzy. Devil! (Ou m/ en émoticône!)