Le Salon de Genève en 10 voitures

Volkswagen Golf cabriolet

Les journées de presse du Salon de l'auto de Genève 2011 sont terminées et le temps est venu de faire un bilan provisoire de ces journées. Une chose est certaine, l'ambiance était au beau fixe. Malgré certains heurts en cours de route de la part de quelques compagnies qui sont toujours en voie de réorganisation suite à des dépôts de bilan, l'atmosphère était nettement plus positive qu'au cours des trois années précédentes. D'ailleurs, certaines compagnies annonçaient des ventes record pour les mois de janvier et février tandis que d'autres soulignaient que l'année modèle 2010 avait été l'une des meilleures de leur histoire.

Voici donc quelques impressions suite à notre visite à cet événement annuel au gigantesque centre d'exposition Palexpo. Pour vous donner une idée des dimensions de cet édifice, celui-ci est adjoint à l'aéroport Cointrin de Genève et le trajet à pied de la porte principale de Palexpo à l'aéroport nécessite 15 minutes.

Mais revenons à nos voitures. Voici donc une dizaine de nouveaux modèles qui ont marqué ce Salon.

1-    La plus agréable surprise : la Volkswagen Bulli
La première fourgonnette a été inventée par ce constructeur allemand en 1947. Après être devenu un véhicule légendaire sur les cinq continents, le Microbus, ou Bulli comme on l'appelle en Allemagne, a tiré sa révérence. Volkswagen a tenté une relance en 2001 avant de mettre son projet en veille. Cette fois-ci, le Bulli est de retour avec une silhouette ultramoderne, des dimensions bien de notre époque et en plus un rouage à propulsion électrique. Et la bonne nouvelle, on chuchote chez Volkswagen la possibilité que le projet soit concrétisé.

2-    La plus controversée : Ferrari FF
Si certaines personnes doutaient de l'impact de la Porsche Panamera sur le marché des voitures de luxe, il suffit d'examiner de près cette Ferrari pour s'en convaincre. En effet, cette nouvelle venue est une réponse à la Panamera. Cette version quatre places est dotée d’un moteur V12 relié à un rouage intégral, le premier du genre chez ce constructeur depuis le prototype AWD de la 408 en 1988. La FF remplace la 612 Scaglietti. Ce qui fait débat est bien entendu cette allure de hatchback. Quant à nous, le dessin de Pininfarina nous laisse songeur.

3-    Le meilleur retour vers le passé : Lohner-Porsche
Si vous croyez que la première voiture hybride a été lancée par Toyota, vous êtes fortement dans l'erreur. En effet, à Genève, la compagnie Porsche s'est fait un malin plaisir de vous présenter la Lohner-Porsche. Ce véhicule a été conçu par le légendaire ingénieur Ferdinand Porsche qui a produit la première voiture hybride au monde en 1899 ! Celle-ci possédait des moteurs roues à l’avant et de petits moteurs thermiques rechargeaient les piles. Et il ne faut pas oublier, on a également présenté la Panamera  hybride 2012.

4-    Une énorme erreur de jugement : le concept Saab Phoenix
La compagnie suédoise Saab est en pleine reconstruction. Il lui faut offrir plusieurs nouveaux modèles afin de garnir une gamme passablement ténue. À Genève, les feux de la rampe auraient dû se diriger vers le nouveau 9-5 Combi, une familiale qui a fière allure soit dit en passant. Mais au lieu de cela, on a eu la mauvaise idée de dévoiler en même temps une nouvelle voiture concept, la Phoenix. Non seulement ce coupé sport a volé la vedette mais il ressemble plus à une ce Spyker qu'à une Saab.  C'est bien la dernière chose qui va aider à relancer la compagnie. Non seulement cette voiture concept est plus ou moins réussie, mais à mon avis elle lance un mauvais message.

5-    La plus jolie des électriques : Nissan ESFLOW
Les stylistes de la compagnie franco-japonaise n'ont pas peur d'oser. Les résultats sont parfois déroutants, mais cette fois-ci ils ont frappé en plein dans le mille. La ESFLOW est une voiture dont les lignes sont sublimes et nous rappellent la Z de la première génération. En plus d'être jolie, cette voiture est dotée d'une propulsion tout électrique. Soulignons incidemment les performances sont sportives avec des accélérations annoncées de 0-100 km/h en moins de 5 secondes tandis que son autonomie est de 240 km. Bravo Nissan !

6-    Le geste le plus spectaculaire : Lancia
Lorsque la compagnie Fiat a pris la direction du constructeur américain Chrysler, plusieurs s'attendaient à ce que des produits Fiat et Lancia soient distribués sur le marché américain en tant que modèles Chrysler. C'est pourtant le contraire qui se produit puisque la marque Lancia accueille trois modèles américains dans sa gamme. C'est ainsi que la Chrysler 300 devient la Lancia Thema, la fourgonnette Dodge Grand Caravan la Lancia Grand Voyager tandis que la Chrysler 200 berline et cabriolet sont commercialisés en tant que Flavia. Les Italiens présents à Genève se sont dits estomaqués mais curieux de voir si cela va fonctionner.

7-    La loi de la sagesse : Mercedes-Benz
La compagnie de Stuttgart n'a jamais été reconnue pour ses coups d'éclat. La plupart du temps, ses voitures sont une sage évolution basée sur le modèle précédent. Il y a des exceptions, mais la règle est basée sur la sagesse. Nous en avons eu la preuve une fois de plus avec le dévoilement de la nouvelle Classe C. On reprend les thèmes des autres modèles récemment dévoilés tout en utilisant une partie avant inspirée de la magnifique CLS. Comme d'habitude, les moteurs à essence et au gazole se partagent la tâche.

8-    Le lapin du chapeau : Mazda Minagi
La compagnie Mazda aime nous surprendre. Alors que les gens s'inquiétaient quant à l'absence de nouveaux modèles, la direction a causé une agréable surprise en dévoilant le véhicule concept Minagi. Cet élégant VUS compacts devrait théoriquement remplacer la Tribute. Il s'agit de la première application concrète de la philosophie de design KODO et la motorisation empruntera la technologie SKYACTIV qui sera le fer de lance de ce constructeur au cours des années à venir. Une version définitive appelée CX-5 sera dévoilée à Francfort à l'automne et sa commercialisation devrait survenir au printemps 2012.

9-    Retour aux sources : Giugiaro
Le célèbre désigner a débuté sa carrière en dessinant la première Volkswagen Golf. À cette époque, l'ingénieur du développement mécanique de la voiture était nul autre que Ferdinand Piech. Les deux hommes sont demeurés bons amis et il ne faut pas se surprendre que le géant allemand se soit récemment porté acquéreur de la compagnie Italdesign Guigiaro. Pour Giugiaro, c'est en quelque sorte un retour aux sources. Les premiers résultats de cette collaboration ont été dévoilés au Palexpo. Il s'agit d’un coupé baptisé Tex et d’un mini monospace appelé Go !.

10-    La voiture fantôme : Golf Cabrio
C’est en grande pompe que le constructeur allemand a dévoilé la Golf Cabrio. Cette élégante décapotable possède tous les éléments de style pour plaire aux amateurs du genre. De plus, on nous dit que son agrément de conduite sera à l'égal des modèles trois et cinq portes. Par contre, pour les nord-américains, cette voiture sera tout au plus un fantôme car le cabriolet ne viendra pas en Amérique. La raison est toute simple : Volkswagen propose déjà l’Eos tandis que la nouvelle génération de la New Beetle offrira également un cabriolet. Comme on dit chez nos voisins du sud, un duo c'est bien, un trio ce n'est pas nécessaire. On a donc sacrifié la Golf.

Il existe bien d’autres modèles qui auraient pu faire partie de cette liste très arbitraire et très courte. Mais ce sont les modèles qui nous ont semblé les plus intéressants. Il faut souligner également que Toyota a dévoilé plusieurs véhicules en première mondiale, notamment une Yaris hybride et la Prius+.

Reste à voir maintenant quels sont les modèles dévoilés dans la ville helvétique qui recevront les faveurs du public. On s'en reparle plus tard.

 

Catégories