Le streaming musical fait diminuer le piratage

Ce que bien des observateurs soupçonnent semble vouloir se confirmer : l’accès à un large éventail de musique, distribué légalement, via une plate-forme facile à utiliser constitue une alternative attrayante au téléchargement illégal.

Dans une étude suédoise sur les habitudes de consommation des internautes publiée il y a quelques jours, on souligne que depuis l’ouverture du service de streaming musical Spotify en 2009, le piratage de musique en Suède à baisser de 25% (et de 9% depuis le début de 2011).

Ce qui tend à démontrer que l’industrie de la musique se tire dans le pied en poursuivant devant les tribunaux les internautes qui téléchargent de la musique illégalement plutôt que de développer des alternatives légales, variées et conviviales.

Spotifiy est un service de streaming musical qui connaît beaucoup de succès en Europe. Le service est soutenu par la publicité et/ou un modeste tarif mensuel. Un modèle qui semble convenir à un nombre grandissant de consommateurs.

Interrogés sur les raisons qui les ont motivé à adopter un service légal, les participants à l’enquête ont nommé le large éventail de musique distribué comme principale raison dans une proportion de 40%, l’augmentation de la musique disponible (30%), le prix (24%) et la simplicité d’utilisation (24%).

Pour l’instant, le service Spotify est disponible uniquement en Suède, en Espagne, en Norvège, en Finlande, en France, au Pays-Bas, en Grande-Bretagne et aux États-Unis (depuis juillet 2011).

(Sources: torrentfreak.com, readwriteweb.com, numerama.com)