Le Subaru Forester 2014

Lorsque vous apportez un changement à un véhicule qui représente près du quart de vos ventes au Canada – un pays où votre part de marché est l’une des plus importantes – il est tout à fait normal de se montrer prudent. Le Subaru Forester 2014, dont les ventes au Canada ont été décuplées depuis son introduction à la fin des années 90, témoigne des efforts soutenus déployés pour améliorer une plateforme sans succomber aux tendances qui détournent l’attention du conducteur et qui balaient le marché actuel des VUS. Après avoir fait l’essai du produit fini sur les routes détrempées de l’île de Vancouver la semaine passée, je peux affirmer avec certitude que la nouvelle édition du véhicule reste fidèle à ses racines tout en profitant de plusieurs caractéristiques clés améliorées dans l’espoir de bâtir un Forester encore plus compétent pour l’un des groupes d’acheteurs les plus fidèles de l’industrie.

 

Plus gros, mais pas tant que ça


Selon Subaru, le Forester 2014 est un véhicule compact, ce qui peut sembler étrange puisque le fabricant vient tout juste d’introduire dans sa gamme le véhicule familial compact XV Crosstrek. Ce dernier est considéré comme un véhicule « multisegment », tandis que le Forester était qualifié de « véritable VUS » par les dirigeants au cours de l’essai routier.

Qu’est-ce que cela signifie? Les passagers ont plus d’espace puisque le nouveau Forester est plus spacieux au niveau des jambes à l’avant et à l’arrière ainsi qu’au niveau des épaules. L’ouverture des portes est plus grande ce qui facilite l’installation de sièges pour enfants et le seuil des portes a été abaissé pour que les passagers puissent entrer plus facilement dans le véhicule. Le VUS de cinq places profite également d’un plancher de chargement plus plat (en rabattant la banquette arrière) et d’un hayon électrique permettant un accès main-libres à l’espace de chargement plus spacieux.

Malgré toutes ces améliorations, les dimensions externes du Subaru Forester ont à peine augmenté. L’écartement d’essieux est légèrement plus long et dans l’ensemble, les dimensions du véhicule sont bien en deçà des limites du segment. Le véhicule est aussi légèrement plus large.

 

Un style amélioré et des caractéristiques intérieures qu’on connaît bien


Bien que le véhicule conserve sa silhouette aussi droite – avec un espace vitré à l’avant et à l’arrière qui offre au conducteur une vue imprenable sur la route – les lignes extérieures du Subaru Forester 2014 ont été aplanies par rapport au modèle de 2013. Le véhicule comprend aussi une grille plus audacieuse et plus précise munie de phares plus affinés et d’un pare-chocs avant plus imposant qui s’harmonise bien avec les panneaux latéraux du véhicule. La version sport XT a aussi un nez qui lui est propre sans la prise d’air sous le capot du modèle de l’année précédente qui a été remplacée par une gaine d’air au-dessus de la grille. L’effet général est attrayant pour toutes les versions et fait en sorte que les grandes proportions du véhicule ne retiennent pas trop l’attention.

À l’intérieur du véhicule, Subaru a préféré garder le statu quo. Les matériaux utilisés dans l’habitacle sont suffisamment inoffensifs ce qui donne l’impression que le fabricant a voulu économiser, et ce n’est pas inhabituel de la part de ce fabricant japonais. Le style du tableau de bord du Forester est agréablement simple, mais je ne suis pas un fan du système audio incroyablement de base qui domine le bloc central de chaque version, peu importe le niveau d’équipement choisi. L’insonorisation est toutefois excellente puisque le bruit du moteur et du vent est réduit au strict minimum, même lorsque le véhicule roule à grande vitesse.

L’un des principaux attraits de l’habitacle est sans aucun doute l’énorme toit ouvrant panoramique qui s’ouvre complètement afin de laisser entrer les rayons du soleil et la brise d’été. Le Forester est aussi offert avec le système d’aide à la conduite EyeSight qui utilise deux caméras stéréoscopiques installées sur le pare-brise pour régler automatiquement la vitesse et éviter les accidents.

 

De meilleures transmissions


Le Subaru Forester 2014 est toujours muni du traditionnel moteur de base de 2,5 litres de quatre cylindres avec ses 170 chevaux et son couple de 174 lb-pi qui permet de faire avancer le VUS du point A au point B. Soulignons toutefois les changements importants apportés à la liste de transmissions offertes : la transmission manuelle à cinq vitesses et la transmission automatique à quatre vitesses ont cédé leur place à une boîte manuelle à six rapports et une boîte à variation continue (CVT).

En toute honnêteté, j’ai trouvé que la boîte CVT correspondait mieux à la personnalité de la version de base puisqu’avec la boîte manuelle à six rapports, je devais changer les vitesses constamment (avec un levier de vitesse pas très précis) juste pour pouvoir suivre le trafic. La boîte CVT est beaucoup plus facile à manier et mieux adaptée au quatre cylindres peu importe l’état de la route. De plus, la boîte CVT assure un formidable rendement énergétique par rapport au modèle de l’année précédente : 8,3 litres au 100 km en ville et 6,2 litres au 100 km sur l’autoroute. Cela représente une amélioration combinée de 1,4 litre au 100 km. Ainsi, en matière de rendement énergétique, le Forester se place devant tous les autres VUS à traction intégrale en vente au Canada.

N’oublions surtout pas le nouveau moteur turbocompressé de la version XT. Ce moteur de 2 litres est plus économe par rapport au moteur de base du modèle de 2013 (8,9 litres au 100 km en ville et 7,2 litres au 100 km sur l’autoroute), grâce à une version haute performance de la boîte CVT. Ainsi, le conducteur peut parcourir plus de kilomètres par remplissage du réservoir et profiter de 250 chevaux-vapeur et de 258 lb-pi de couple. Toutefois, le rapport dépend de l’utilisation d’essence à indice d’octane de 93 ce qui fera grimper la facture des propriétaires de VUS assoiffés de vitesse.

 

Dynamiquement, c’est sans contredit le meilleur Forester jamais vu


Le système à traction intégrale standard de Subaru est bien plus qu’une marque de commerce – il joue aussi un rôle important pour la propulsion du véhicule, peu importe les conditions de la route. Les routes détrempées entre Nanaimo et Ucluelet ne représentaient pas de réel défi à la version de base ni à la version XT puisque le véhicule adhérait bien à la chaussée peu importe les dénivelés et l’étroitesse des virages. D’ailleurs, la suspension rehaussée de la version XT jumelée à la rigidité structurelle améliorée sur toutes les versions du Forester rendait les courbes prononcées encore plus amusantes à entreprendre. Ce n’est pas une voiture sport, mais le véhicule répond certainement mieux que certains de ses pairs lorsque la pédale d’accélération est enfoncée, permettant au véhicule de passer de 0 à 100 km/h en six secondes à peine. Le tout sans compromettre la qualité de roulement puisque les versions XT ou non-XT ont pu absorber les nids-de-poule et circuler sur des routes de gravier sans problème.

La transmission à variation continue du véhicule réserve d’autres surprises au conducteur. Une nouvelle fonction X-Mode aide le conducteur à mieux franchir des pentes abruptes et à mieux parcourir les surfaces glissantes grâce à un régulateur de vitesse et à une meilleure répartition du couple au système à traction intégrale. La fonction, qui fait également partie de la marque de commerce du Forester, véritable VUS, peut être activée et désactivée à moins de 20 km/h. Deux nouvelles fonctions associées aux groupes CVT, Sport et Sport Sharp de la version XT, ajoutent respectivement six et huit rapports de vitesse virtuels accessibles par des commandes installées sur le volant. Même en mode automatique, la version Sport Sharp transforme la réponse à la commande de puissance de la XT de bonne à excellente ce qui rend la version Sport superflue et augmente notre envie de faire des folies.

 

Un choix grand public légitime


Le Subaru Forester 2014 est l’effort le plus marqué du fabricant de percer le marché des VUS compact grand public. Je le dis en toute admiration et sans mépris puisque Subaru a réussi à préserver les caractéristiques favorites des propriétaires d’un Forester tout en portant une attention particulière à différents aspects devant être améliorés. Le Subaru Forester est muni d’un confort accru pour les passagers et profite d’options de transmission modernes et d’une économie de carburant qui ne peut pas passer sous silence. Il a donc réussi à se tailler une place dans les conversations de familles qui désirent acheter un véhicule abordable quotidien qui peut répondre à tous leurs besoins, peu importe leur style de vie. Et on ne parle pas de la poussée d’adrénaline que nous procure la version XT turbocompressée! En restant fidèle aux principes esthétiques qui ont permis à Subaru de sortir indemne de la crise financière, l’équipe de conception de Forester a conçu un autre VUS gagnant qui intéressera un plus large public.