Le téléphone intelligent: utile en classe

C’est du moins la conclusion d’un projet-pilote mené avec l’aide de la compagnie Qualcomm dans des écoles de Caroline du Nord qui accueillent des élèves issus de milieux défavorisés.

Ces jeunes de 9e année (grosso modo l’équivalent de la 2e secondaire ici) n’ont généralement pas accès à Internet à la maison, et le projet visait à leur permettre d’utiliser des téléphones intelligents pour obtenir des explications supplémentaires en ligne et pour collaborer avec leurs collègues en-dehors des heures de classe. Après une année scolaire, les résultats des participants aux examens standardisés de mathématiques étaient 30% plus élevés qu’auparavant - une amélioration plus que significative qui pourrait éventuellement favoriser l’admission de certains d’entre eux à l’université ou à des programmes techniques plus prometteurs en matière d’emploi.
 
Le programme a maintenant été étendu à trois États américains et aux élèves de tous les niveaux du «high school».
 
La preuve que bannir les téléphones intelligents des écoles n’est pas toujours la meilleure chose à faire. Et qu’avec un peu de supervision pour éviter que les élèves ne passent leurs journées sur Facebook, cet outil peut se révéler très utile en classe.
 
Source: Phys.Org