Le voici, ce fameux iPad Mini!

par François Dominic Laramée le 24 octobre 2012

Un autre mois, un autre événement Apple! Après une quinzaine de minutes de statistiques de ventes et autres pétages de bretelles, chose navrante à laquelle Apple nous a malheureusement habitués depuis le début de l’ère Tim Cook, nous sommes passés au vif du sujet: les nouveaux produits.

D’abord, un Macbook Pro de 13 pouces plus léger (1,6 kg) et plus mince qu’auparavant, doté d’un écran Retina d’une résolution de 2 560 x 1 600 pixels avec un meilleur contraste et moins de reflets que son prédécesseur. Connectivité intéressante, avec une sortie HDMI, deux ports USB 3.0 et deux ports Thunderbolt. Et on nous incite fortement à dire adieu aux disques durs puisque le modèle de base sera livré avec 128 Go de stockage Flash. Ça commence à ressembler à un gros Macbook Air, non?
 
Ensuite, une mise à jour du Mac mini, qu’on avait un peu oublié, le pauvre. Processeurs courants, beaucoup d’options de stockage, même une version «serveur»... Et une consommation de 11 watts en mode veille. Pas mal, mais il faut s’attendre à ce que le Mac mini reste le négligé de la famille, surtout que...
 
iMac
 
À compter de novembre, la nouvelle génération du iMac fera son entrée sur le marché. Très esthétique, aminci (5 mm en bordure), mais sans écran Retina: la résolution de la version 27 pouces est identique à celle du nouveau Mac Pro de 13 pouces. Peut être configuré avec un «Fusion Drive» contenant 128 Go de mémoire Flash et 1 à 3 To de disque dur mais agissant comme un seul lecteur, histoire d’optimiser l’accès aux données. Une belle idée... Si le système d’exploitation réussit à s’en servir correctement puisque le brassage de contenu entre l’un et l’autre des segments du disque lui reviendra.
 
iPad 4e Génération
 
Petite surprise: un iPad pleine grandeur de 4e génération, avec un nouveau processeur A6X deux fois plus puissant que celui du iPad courant, une caméra Facetime 720p, la connectivité LTE presque partout, un wi-fi à double bandes... Et le damné connecteur Lightning qui rend tous nos accessoires inutiles à moins d’acheter un adaptateur à un prix ridicule. 
 
Et finalement, le fameux iPad mini (eh! oui, c’est bien son nom). Un joli jouet de 7,2 mm d’épaisseur qui pèse 300 grammes et qui se tient d’une seule main... Pendant un certain temps. L’écran de 7,9 pouces a une résolution de 1024 x 768 pixels, comme le bon vieux iPad 2 dont il partage la plupart des autres caractéristiques matérielles - il peut donc utiliser les mêmes applications sans modification. L’appareil est donc peu plus grand que la Nexus 7, et un peu plus léger aussi, mais plus cher: le modèle wi-fi 16 Go coûtera 329$US, comparativement à 259$ pour la Nexus 7 dont la configuration est similaire.
 
iPad mini
 
Le iPad mini en offre-t-il assez pour être compétitif? Sans doute, mais à moins d’être déjà solidement imbriqués dans l’écosystème Apple et d’avoir investi quelques fortunes en applications iOS, il serait sage d’attendre quelques jours avant de se précipiter sur les précommandes, histoire de constater de quoi seront capables les tablettes Surface de Microsoft, qui seront justement disponibles au cours des prochains jours, et la prochaine révision de la tablette Nexus, qui sera peut-être dévoilée lundi prochain...