5 légendes urbaines... véridiques!

par Audrey Neveu - 37e AVENUE le 19 novembre 2015
Poupée creepy accrochée à un arbre

On se raconte des légendes urbaines pour se faire peur, en se disant (ouf!) qu'elles ne sont pas réellement arrivées. Or, c'est pourtant le cas de quelques-unes d'entre elles...

 

L'homme sans visage

Raymond Robinson

Crédit photo: Wikipédia

 

C'est la légende de Charlie No-Face. En 1919, alors qu'il jouait sur un pont électrifié à Pittsburgh, le jeune Raymond Robinson a reçu une décharge électrique de 1200 volts. Même si ses yeux et son nez ont fondu, il a réussi à survivre à la décharge mortelle...

 

 

Un souper spécial

Lorsque sa petite amie l'a laissé, Ryan Eddy Watenpaugh s'est vengé en l'attaquant dans son appartement en Californie. Après s'être enfuie, elle a réalisé que son chien avait disparu... Lorsque le couple s'est réconcilié, Watenpaugh lui a cuisiné un repas romantique. Mais plus tard, il lui a envoyé un message lui demandant comment elle trouvait le goût de son chien, avant de laisser à sa porte les restes de son compagnon à quatre pattes dans un doggy bag.

 

 

Visiteurs indésirables

Vers

Crédit photo: Thinkstock

 

 

Une femme texane se plaignait de sévères maux de tête jusqu'à ce que ses médecins découvrent que des vers avaient élu domicile dans son cerveau. Le plus terrifiant? Elle les avait probablement attrapés lors de son voyage au Mexique... deux ans plus tôt.

 

 

Rôti comme une dinde

En Grande-Bretagne, le superviseur d'une usine de kayaks s'est retrouvé enfermé dans la fournaise lorsqu'il tentait de la réparer. Malgré une chaleur de plus de 500 degrés Celsius, il a presque failli s'en tirer... C'est seulement la fumée (et probablement l'odeur) qui se dégageait du four qui a alerté ses collègues.

 

 

Présence étrangère

Ferme Hinterkaifeck

Crédit photo: Wikipédia

 

Un fermier allemand, à Hinterkaifeck plus précisément, ne s'est pas vraiment inquiété lorsque des objets ont commencé à apparaître et disparaître dans sa maison, en mars 1922. Toute sa famille a été sauvagement assassinée peu après. Il aurait peut-être dû vérifier le grenier, car le tueur y vivait depuis des semaines déjà...