Les 10 mères les plus mémorables au cinéma

par Patrick Robert le 9 mai 2014

L’instinct maternel s’exprime de bien des façons différentes dans le cinéma hollywoodien. Pour souligner la fête des mères, voici dix mamans du grand écran qui nous ont marqués à jamais.

10. Meg Altman (Panic Room)

Panic Room

Il n’y a pas que la chambre qui soit forte dans Panic Room. Réfugiée dans la pièce fortifiée de sa nouvelle maison suite à une invasion de domicile, Meg Altman, une simple mère monoparentale, surmontera sa claustrophobie et prendra soin de sa fille diabétique privée d’insuline, tout en donnant beaucoup de fil à retordre aux trois bandits qui menacent sa famille.

9. Sadie Millstein (New York Stories)

New York Stories

Votre maman vous fait honte en public? Ce n’est rien en comparaison à celle de Woody Allen dans New York Stories! Depuis qu’un magicien l’a vraiment fait disparaître durant son spectacle, Sadie Millstein flotte au-dessus de la ville, et dévoile des détails embarrassants sur son fils du haut des airs. Maintenant, une bonne partie de Manhattan sait qu’il mouillait encore son lit à l’âge de 10 ans.

8. Molly Weasley (Harry Potter)

Harry Potter and the Deathly Hallows

En plus de veiller sur les sept enfants, madame Weasley a également pris le jeune Harry Potter sous son aile. Cette femme aimante appréciée de tous s’avère par contre une magicienne redoutable lorsque les siens sont menacés, comme l’apprendra à ses dépens Bellatrix Lestrange dans Harry Potter and the Deathly Hallows.

7. Beverly Sutphin (Serial Mom)

Serial Mom

Il vaut mieux ne pas contrarier Beverly Sutphin, car sous des allures inoffensives, la mère qui habite la banlieue de Baltimore ne recule devant rien pour assurer le bien-être de ses deux adolescents, Chip et Misty. Elle ira jusqu’à tuer professeurs, petits amis et gens du voisinage, dans l’espoir de préserver la quiétude de son foyer, et d’inculquer un peu de savoir-vivre au sein de sa communauté.

6. Helen Parr (The Incredibles)

The Incredibles

Il n’est pas facile d’élever trois enfants, surtout quand ceux-ci possèdent des pouvoirs surhumains, mais Helen Parr, mieux connue sous le nom d’Elastigirl, ne laisserait jamais aux hommes la tâche de sauver le monde! Qu’elle pilote un jet ou qu’elle donne une raclée à des dizaines de soldats en même temps, on peut facilement qualifier l’héroïne de supermère.

5. Pamela Voorhees (Friday the 13th)

Friday the 13th

La noyade de son fils Jason a profondément affecté la pauvre Pamela Voorhees. La femme éplorée a choisi une façon plutôt salissante de vivre son deuil dans le premier Friday the 13th, en trucidant un par un tous les moniteurs libidineux du camp de vacances Crystal Lake, démontrant au passage que les mères peuvent autant donner la mort que la vie.

4. Morticia Addams (The Addams Family)

The Addams Family

Quel enfant ne souhaiterait avoir une maman aussi compréhensive que Morticia? Véritable pilier de la famille Addams, cette vamp indépendante et passionnée encourage sa progéniture à faire preuve de créativité, peu importe les normes de la société. Elle sait toujours trouver le bon couteau ou le bon voltage quand sa petite Wednesday cherche à torturer son frère Pugsley.

3. Beatrix Kiddo (Kill Bill)

Kill Bill

Bill aurait peut-être eu plus de succès s’il avait essayé de voler un bébé des griffes d’une lionne, plutôt que de tenter de subtiliser l’enfant de La Mariée, la laissant pour morte avec une balle dans la tête dans une petite chapelle du Texas. Beatrix Kiddo assassinera pas moins de 76 personnes à elle seule, uniquement dans le premier volume de Kill Bill, afin de reprendre la garde de sa fillette.

2. Norma Bates (Psycho)

Psycho

Peu de matriarches ont eu autant d’emprise sur leurs fils que Norma Bates. Dans l’un des complexes d’Œdipe les plus tordus de l’histoire du cinéma, le jeune Norman quittera les jupes de sa mère après son décès pour carrément enfiler ses robes. Même morte, Norma continue de contrôler son garçon, lui rappelant qu’aucune traînée ne pourra jamais remplacer l’amour maternel. 

1. Sarah Connor (The Terminator)

The Terminator

De simple serveuse de restaurant, Sarah Connor est devenue la maman la plus coriace des années ‘80. Dès son jeune âge, elle a enseigné à John les techniques de survie et de maniement d’armes dont il aurait un jour besoin pour combattre les machines. Sans le dévouement de cette mère qui a tout sacrifié pour son fils, l’humanité n’aurait aucune chance devant l’éveil de Skynet.

Catégories