Les 10 recherches les plus insolites de 2013

C’est le 12 septembre dernier que se déroulait la «23e première» cérémonie de remise des prix Ig Nobel, ces anti-Nobels qui récompensent les recherches scientifiques les plus loufoques dans une atmosphère de détente parfois accompagnée d’une pointe de critique acérée.

Voici la liste des gagnants:
  • Médecine: une étude des effets de l’opéra sur la récupération des souris transplantées cardiaques.
     
  • Psychologie: une preuve expérimentale du fait que les personnes qui pensent qu’elles sont en état d’ébriété se trouvent séduisantes.
  • Biologie et astronomie: une description de la manière dont les scarabées bousiers (ceux qui traînent toujours une boulette de bouse avec eux) utilisent la Voie Lactée pour s’orienter la nuit.
     
  • Génie de la sécurité: un système électromécanique capable de capturer un pirate de l’air, de lui enfiler un parachute de force et de le jeter en bas d’un avion en vol.
     
  • Physique: la preuve que certaines personnes seraient capables de courir sur l’eau si l’eau en question était un étang situé sur la Lune.
     
  • Chimie: la preuve que les processus biochimiques qui font qu’on pleure en coupant des oignons sont encore plus complexes qu’on le croyait auparavant.
     
  • Archéologie: une étude au cours de laquelle les savants ont avalé un rongeur tout rond pour voir lesquels de ses os seraient digérés et lesquels seraient excrétés intacts.
     
  • Prix Ig Nobel de la Paix: le président du Bélarus, pour avoir promulgué une loi interdisant d’applaudir en public, et sa police d’État, pour avoir arrêté un manchot qui avait trouvé le moyen d’enfreindre cette loi.
     
  • Probabilités: une étude qui démontre que plus une vache est étendue depuis longtemps, plus il y a de chances qu’elle se lève bientôt, et que lorsqu’elle se lève, on ne peut pas prédire quand elle se recouchera.
     
  • Santé publique: la description de techniques pour recoudre un zwiz amputé, sauf lorsque celui-ci a été partiellement dévoré par un canard.
Au risque de heurter votre fierté nationale, sachez que seulement deux des gagnants de cette année sont Canadiens et qu’ils font partie des équipes récipiendaires des prix de Probabilités et d’Archéologie. 
 
Si vous avez une heure et demie devant vous et l’envie de rigoler un peu, voici la capture vidéo de la soirée: