Les applications mobiles souffrent d’embonpoint

Vous trouvez que la mémoire disponible sur votre téléphone intelligent ou sur votre tablette diminue à vue d’oeil? Vous n’avez pas la berlue: selon un sondage de la firme ABI Research, la taille moyenne des jeux vidéo pour iOS et Android a gonflé de 42% depuis le mois de mars dernier, pour atteindre 60 Mo en moyenne.

Les jeux ne sont pas les seuls coupables, puisque l’étude démontre aussi que l’ensemble des applications, toutes catégories confondues, affiche une «expansion» de 16% sur la même période.
 
Les raisons sont multiples: hausse de la taille limite pour une application téléchargeable par les ondes cellulaires (de 20 à 50 Mo chez Apple), apparition d’écrans à plus haute résolution qui requièrent des graphiques plus poussés, augmentation de la proportion de «gros» jeux parmi les nouveautés... Et ce que l’étude passe sous silence, comme la multiplication des mises à jour qui augmentent le nombre de fonctions et de niveaux de jeu, avec un effet prévisible sur la taille de l’application. (Sans parler de l’art de l’optimisation qui se perd, mais ça, c’est un sujet pour un autre jour.)
 
Tout cela pour dire que les modèles à 8 Go et à 16 Go qui étaient bien suffisants il y a un an ou deux risquent de se sentir un peu à l’étroit. Un peu frustrant, surtout pour ceux qui doivent sacrifier de l’espace-mémoire pour accommoder une mise à jour conçue pour l’écran Retina quand ils n’en ont pas eux-mêmes, n’est-ce pas?
 
Photo : Johan Larsson