Les dangers de faire pipi en public

par François Dominic Laramée le 11 mars 2015

À moins que l’on soit vraiment (vraiment!) mal pris, faire pipi dehors en public n’est pas l’idée du siècle. Mais cela n’empêche pas certains individus de s’adonner quand même à cette pratique, que ce soit pour des raisons de nécessité, comme une vessie hyperactive ou d’incapacité temporaire à retrouver son chemin jusque chez soi après une « méchante brosse ».

Un quartier de la ville de Hambourg, en Allemagne, a décidé de combattre le phénomène en recouvrant les murs de certains de ses édifices d’une peinture tellement hydrofuge que, si l’on s’aventure à faire pipi le long de ceux-ci, le pipi rebondira sur les jambes de l’émetteur. Un tantinet « passif-agressif » comme tactique, mais probablement efficace; si l’un d’entre vous parle allemand, n’hésitez pas à nous informer de la suite des choses dans les commentaires.

Chose certaine, si l’on doit absolument se soulager dehors, il y a des endroits plus appropriés que d’autres. On n’ose même pas imaginer ce qui a passé par la tête des passagers d’un autobus de la province de Quang Ngai, au Vietnam, lorsqu’ils ont décidé d’un commun accord de faire gicler leur trop-plein… sur une ruche au bord de la route.

Les abeilles ne l’ont pas trouvée drôle, et pas moins de 22 personnes ont dû être traitées pour de multiples piqures à des endroits sensibles. Compte tenu du niveau de jugement dont ces personnes ont fait preuve, on ne saurait leur déconseiller trop fortement de visiter un refuge pour crocodiles.

Sources: Geekologie et Neatorama