Les hauts et les bas des URL réduits

Bit-ly short URLQuand on envoie une adresse Web à quelqu’un (un URL en jargon internet), il se peut qu’on se retrouve avec quelque chose d’interminable. Les structures de certains sites, et surtout de certains journaux et blogues à haut débit de publication, font en sorte que les adresses pèsent parfois 100, 200 caractères ou même plus. Et quoi faire pour s’assurer que le lien vers lequel on envoie notre famille ou nos amis est bien sécuritaire?

LE PROBLÈME Outre le fait que ce ne soit pas très esthétique au milieu d’un courriel, il y a des cas où envoyer une très longue adresse peut être nuisible:

1. Quand on veut transmettre l’adresse par message texte ou par Twitter. Après tout, une adresse de 135 caractères dans un message qui en compte au maximum 140, ça ne laisse pas beaucoup de place pour les explications!

2. Quand il y a une chance que la personne à l’autre bout de la communication doive écrire l’URL à la main, par exemple quand on lui parle d’un article intéressant au téléphone.

3. Certains sites utilisent même des URL contenant des caractères spéciaux que certains logiciels de communication ne traitent pas correctement, ce qui brise le lien.

4. Et si on doit soi-même taper l’adresse “à la main” sur un iPhone ou un BlackBerry pour une raison quelconque (ex.: on vient de trouver l’adresse dans un journal ou un magazine), le plus court sera le mieux.

LA SOLUTION

C’est pourquoi il existe plusieurs services sur le Web dont la fonction consiste à prendre un long URL et à le transformer en quelque chose de plus petit, comme par exemple:

http://bloguenerdz.ztele.com/une-drole-de-pub-pour-need-for-speed-4593/

qui devient

http://bit.ly/b8nLlL

après une petite opération de quelques secondes sur Bit.ly, sans doute l’un des plus communs des réducteurs d’URL sur le Web en ce moment.

LE PROBLÈME… DE LA SOLUTION

Malheureusement, le fait de triturer un URL à l’aide d’un service de réduction cache l’identité du site vers lequel on dirige son interlocuteur, ce qui permet aux hameçonneurs et autres mécréants de camoufler leurs méfaits aux yeux des internautes un peu inattentifs.

LA SOLUTION AU PROBLÈME DE LA SOLUTION

Safili réducteur URLHeureusement, il existe maintenant un réducteur d’URL qui, en plus d’amincir le lien, examine le site Web qui se trouve à l’autre bout pour vérifier qu’il ne contient pas de virus, de hameçonnage ou de code malicieux. Il s’agit de Saf.li, qui utilise la technologie de BitDefender pour faire son travail. Ainsi, lorsque vous envoyez un lien à vos amis, ils pourront être certains qu’il n’y a aucun danger à le visiter. (Via LifeHacker).

D’AUTRES SOLUTIONS À D’AUTRES PROBLÈMES

Cet article de FriedBeef  présente d’autres réducteurs d’URL qui permettent, par exemple, de choisir soi-même un mot-clé pour remplacer les séquences de caractères d’apparence aléatoire que l’on retrouve à la fin de son mini-URL, ou du moins d’obtenir une séquence vaguement prononçable au lieu de n’importe quelle salade de consonnes.

Il existe beaucoup, beaucoup de services du genre sur le Web; en cherchant un peu, on peut certainement en trouver un à notre goût!