Les pneumatiques, de grands oubliés

Comme la plupart des voitures neuves, une Hyundai Elantra est dotée de pneumatiques de qualité moyenne offrant un bon compromis entre l’usure, l’adhérence et les performances sous la pluie. Mais s’ils ne sont pas entretenus, leur rendement sera déficient.

En général, les automobilistes ont tendance à négliger l’entretien de leur véhicule. Et plusieurs seraient encore plus négligents si une partie de l’entretien n’était pas obligatoire pour assurer le respect de la garantie. Quant aux pneumatiques, ils sont couramment l’élément le plus délaissé dans une automobile. Pour plusieurs, les pneus se résument à ces choses rondes et noires, c’est à peu près tout. 

 
Pourtant, ils sont le seul contact de la voiture avec la route. Vous aurez beau rouler au volant d’une berline de grand luxe dotée d’une mécanique sophistiquée, le comportement routier de cette dernière ne sera pas à la hauteur de vos attentes si les pneus sont mal adaptés ou usés. De tous les éléments permettant d’améliorer la tenue de route et la sécurité, les pneus jouent le rôle le plus important. Leur choix et leur entretien sont essentiels.
 

Votre meilleur investissement

 
Les pneumatiques qui équipent les véhicules neufs ne sont habituellement pas les meilleurs qui soient. Pour des raisons économiques, les constructeurs choisissent le meilleur compromis possible par rapport à la catégorie de la voiture. Les modèles de grande diffusion sont généralement équipés avec des pneus de qualité moyenne, tandis que les voitures sportives ou de luxe sont mieux nanties à ce chapitre, mais ce n’est pas toujours vrai non plus.
 
Performance
 
Si vous voulez améliorer la qualité de la tenue de route, du freinage et du comportement sous la pluie, le remplacement des pneus d’origine par d’autres de qualité supérieure – selon votre budget − apportera des changements spectaculaires. C’est le meilleur investissement que vous pouvez faire.
 
Cependant, il faut que ces nouveaux pneus soient bien adaptés à votre véhicule aussi bien au chapitre de la taille que des caractéristiques de performance. Vous obtiendrez de judicieux conseils de la part du personnel d’une boutique spécialisée proposant plusieurs marques et vous aurez l’embarras du choix. 
 

Les grands négligés

Enquête après enquête, sondage après sondage, les résultats sont identiques : personne ne s’occupe de l’entretien régulier des pneus. Pourtant, c’est sans doute la composante la moins exigeante de votre automobile!
 
En tout premier lieu, il est fortement recommandé de vérifier régulièrement leur pression. Il serait préférable que ce soit toutes les semaines, mais deux fois par mois, c’est adéquat. Toutefois, cette vérification doit s’effectuer lorsque le pneu est froid. Quant aux pressions recommandées pour votre auto, le constructeur de celle-ci fournit les données nécessaires dans le manuel du propriétaire.
 
Air
 
Le fait de remplacer l’air par de l’azote est avantageux. Avec ce gaz, les baisses de pression sont très rares et la température du pneu demeure plus stable. Il faut savoir qu’une pression trop basse provoque une usure plus rapide et a un effet négatif sur la tenue de route et le freinage. Et contrairement à ce que certaines personnes ont tendance à croire, un pneu trop gonflé n’est pas mieux qu’un dont la pression d’air est insuffisante.
 
En plus de vérifier leur pression à intervalles réguliers, il est tout aussi essentiel de permuter les pneus selon les recommandations du constructeur. Le fait d’intervertir les pneumatiques d’avant en arrière et vice versa assure une usure plus régulière de ceux-ci. En effet, ils sont davantage sollicités aux roues avant si vous conduisez une traction et le fait de les interchanger évitera d’avoir des pneus trop usés à l’avant et l’inverse s’il s’agit d’une propulsion.
 
Par la même occasion, le technicien effectuant cette opération vérifiera si l’usure de la semelle est inégale. Si tel est le cas, il faudra que le parallélisme des roues soit rectifié.
 
Enfin, les pneus sont de moins en moins efficaces au fur et à mesure qu’ils s’usent. Lorsque la profondeur des sillons de leur semelle est inférieure à 2/32’’, il faut les remplacer. Sinon, les distances de freinage augmenteront et la tenue de route sous la pluie deviendra hasardeuse. Les manufacturiers dotent la semelle de témoins d’usure. Il s’agit de renflements placés au fond des sillons de la semelle. Lorsque celle-ci est à la même hauteur que ces témoins d’usure, un remplacement s’impose. 
 
Ce serait faire fausse route que de négliger l’entretien périodique des pneus, de ne pas effectuer leur permutation ou de ne pas tenter d’obtenir des produits de meilleure qualité lorsque vient le temps de les remplacer.