Les services de communication canadiens sont encore chers

Le CRTC a publié un rapport qui étudie l’état du marché des services de communication au Canada: téléphonie, Internet, cellulaire, etc. La comparaison des prix par rapport à ce que l’on retrouve aux États-Unis, en Europe, en Australie et au Japon mérite que l’on s’y attarde. En voici quelques manchettes:

  • En téléphonie cellulaire, les prix canadiens sont les plus élevés lorsque l’on parle d’un forfait de base (150 minutes, rien d’autre) et à peu près dans la moyenne lorsque l’on considère des forfaits plus complets.
     
  • L’accès Internet canadien est compétitif dans les services d’entrée de gamme et de plus en plus cher par rapport au reste du monde quand on considère des forfaits plus élaborés. La seule exception: les forfaits américains ont tendance à coûter plus cher, surtout dans le haut de gamme - mais ils ne souffrent pas des mêmes limites de bande passante que les nôtres, ce qui fausse un peu les données.
     
  • Il n’existe pas un seul pays où les prix des forfaits de données cellulaires sont significativement plus élevés qu’au Canada, mais il y a plusieurs endroits où ils sont beaucoup moins chers.
     
  • Et quand on achète plusieurs services du même fournisseur, les prix canadiens sont... plus élevés qu’ils ne l’étaient au cours des dernières années.
Bref, pour simplifier de manière un peu grossière: plus on désire acheter des services au-dessus du strict minimum vital pour un geek, plus l’offre canadienne est désavantageuse. Encore et toujours.
 
Le rapport, très détaillé, contient de nombreux tableaux et graphiques, et il décrit en détail les scénarios de services étudiés. Une bonne lecture de fin de semaine!