Les voitures-robot de Google conduisent mieux que vous!

C’est du moins la conclusion des tests qui ont été effectués jusqu’ici sur les routes de la Californie et du Nevada. Et on ne parle pas d’une simple anecdote ici: les voitures-robot de Google ont accumulé des centaines de milliers de kilomètres au compteur.
 
Les études démontrent que les voitures-robot accélèrent et freinent plus doucement quand elles se pilotent toutes seules que lorsqu’un conducteur humain prend le volant; qu’elles maintiennent une distance sécuritaire avec les autres véhicules plus aisément que les humains; et qu’elles passent moins de temps dans ce que les ingénieurs de Google appellent un «near-collision state», c’est-à-dire dans des situations à risque élevé d’accident.
 
Et quand une voiture-robot s’est fait emboutir par un autre véhicule, les données compilées par l’ordinateur de bord démontrent que c’est le chauffeur humain qui était en faute!
 
On ne sait toujours pas quand les véhicules-robot se retrouveront chez les concessionnaires. Pour le moment, seuls le Nevada, la Californie et la Floride ont ajusté leurs lois pour permettre à ce genre de véhicule de circuler sur leurs routes.