Mauvaise idée: sexter pendant une chirurgie

par François Dominic Laramée le 19 juin 2014

Bon, précisons tout de suite que je ne parle pas de sexter pendant qu’on subit une opération. Quoique ce ne serait probablement ni très commode, ni très efficace en tant qu’aphrodisiaque. Non. Je parle plutôt de sexter pendant qu’on commet une intervention chirurgicale. Genre: prendre le scalpel, ouvrir le patient, déposer le scalpel, prendre le téléphone, taper des cochonneries, reprendre le scalpel.

C’est ce qu’un médecin américain, nommé Arthur Zilberstein, aurait fait à plusieurs reprises dans un hôpital de Seattle l’an dernier, selon les autorités de l’État de Washington qui ont suspendu sa licence. Zilberstein est à la fois chirurgien et anesthésiologiste, et il est notamment accusé d’avoir envoyé jusqu’à 45 messages explicites en une seule journée, alors qu’il aurait dû se préoccuper de surveiller l’état d’anesthésie de patientes en train de subir des césariennes. On ne sait pas s'il était lui-même "anesthésié" au moment des événements qu'on lui reproche.

Le gars aurait aussi pris des photos de son zwiz sorti de ses vêtements chirurgicaux, entre autres insanités, mais la suspension aurait déjà été tout à fait justifiée sans ces détails additionnels, n'est-ce pas?

Source: Boing Boing