Mazda CX-5 2014

Depuis son arrivée sur le marché au printemps 2012, le CX-5, le sport utilitaire compact de Mazda, a connu un succès dépassant les attentes du constructeur. En effet, en cours d'année, on a été obligé de rehausser la production de ce modèle afin de répondre à la demande. Et ce phénomène ne s'est pas uniquement produit au Canada, mais sur pratiquement tous les marchés. Bien entendu, l'une des grandes raisons de ce succès est le système SKYACTIV qui permet d'obtenir une consommation de carburant digne de celle d'un moteur diésel, et ce, même s'il s'agit d'un moteur à essence.

En plus, il semble que les gens ont apprécié la nouvelle silhouette inspirée par la philosophie de stylisme KODO qui a fait son apparition sur ce modèle. Le design de la carrosserie est à la fois compact et sportif avec des passages d'aile en relief, une partie avant pratiquement verticale et une section arrière dont la partie supérieure du hayon est inclinée vers l'avant. Et finalement, comme l'a confirmé notre match comparatif de la catégorie pour l'édition 2013 du Guide de l'auto, il s'agit du véhicule qui a non seulement fini en tête de cette confrontation, mais aussi de celui qui offre également le meilleur agrément de conduite.

Si l’on pouvait formuler une critique à l’endroit du CX-5, ce serait la puissance un peu juste de son moteur 2,0 litres dont les 155 chevaux étaient adéquats la plupart du temps, mais qui se montraient un peu à la limite lorsque le véhicule était chargé de quatre occupants avec leurs bagages. De plus, certains conducteurs plus sportifs auraient aimé un surplus de puissance. Pour l'année modèle 2014, Mazda propose un moteur de cylindrée plus importante possédant plus de force et plus de couple. On en a profité pour réorganiser l’agencement des modèles.

 

Même aspect, plus de puissance


De prime abord, la version 2014 à moteur 2,5 litres ne diffère absolument pas du CX-5 qui était sur le marché jusqu'à présent. Ce n'est qu'au niveau des accessoires et de certains détails de présentation que ce modèle se démarque. Par contre, au chapitre de la mécanique, on a conservé le moteur 2,0 litres SKYACTIV de l'édition 2013 sur la version GX, tandis que le nouveau moteur de 2,5 litres SKYACTV  est de série sur les modèles GS et GT. Il s'agit en fait du même moteur que celui qui est utilisé sur la nouvelle Mazda6. Sachez que si vous désirez une boite manuelle à six rapports, cette transmission n'est disponible qu'avec le moteur 2,0 litres et uniquement sur la version à roues motrices avant.

Les deux autres modèles ne sont offerts qu'avec la transmission automatique à six rapports. Toutefois, il est possible de commander la transmission intégrale dans les trois modèles. Et même si Mazda ne consacre pas beaucoup de temps à vanter les mérites de son intégrale, il faut souligner que celle-ci figure parmi les plus efficaces sur le marché et soutient la comparaison avec ce que nous proposent des marques pourtant plus prestigieuses à ce niveau.

 

Vive la différence!


Non, il ne s'agit pas d'une expression tentant de vanter l'accueil touristique que les Québécois réservent aux visiteurs. C'est pour signifier que ce supplément de puissance de 29 chevaux fait clairement sentir sa présence. L'augmentation du couple de 35 lb-pi est également significative. Ça ne transforme pas le CX-5 en bolide, mais cela ajoute à l'agrément de conduite. Les accélérations sont plus incisives et les dépassements s'effectuent rapidement. De plus, on peut davantage apprécier l'efficacité de la boite automatique à six rapports dont le convertisseur de couple se bloque à bas régime, ce qui donne l'impression d'avoir une transmission à double embrayage même si ce n'est pas le cas.

Bien entendu, cette augmentation de puissance à un effet quelque peu négatif sur la consommation de carburant, mais de si peu. Ainsi, avec le moteur de 2,0 litres, Mazda avance une consommation de 7,7 l/100 km en ville et de 6,1 l/100 km sur la grande route. Avec le moteur de 2,5 litres, on passe à 8,3 l/100 km en ville et à 6,2 l/100 km sur la route. Dans les deux cas, il s'agit d’un modèle à deux roues motrices et à boite automatique.

La direction à assistance électrique mérite de bonnes notes, c’est une autre preuve que la plupart des constructeurs maitrisent fort bien cette technologie qui était décriée il n'y a pas si longtemps encore.

Mazda a eu la bonne idée de conserver le moteur antérieur sur la GX, le modèle de base. Par contre, son équipement est très relevé. Ensuite, on progresse vers le raffinement et le luxe avec les modèles GS et GT. Une version GT dotée du groupe Technologie peut atteindre 35 000 $, ce qui est dans la moyenne de la catégorie pour une version tout équipée.

L’agencement des prix et des modèles est compétitif et il ne faudrait pas se surprendre si le CX-5, à sa seconde année sur le marché, soit encore plus populaire. Normal, puisqu’il a gagné en agrément de conduite et en performances tout en favorisant une excellente économie de carburant!

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Mazda CX-5 GT TI 2014

Fourchette de prix

22995 à 35045$

Prix du modèle à l'essai

35045$

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Options

Groupe technologie

Concurrents

Chevrolet Equinox, Ford Escape, GMC Terrain, Honda CR-V, Hyundai Tucson, Jeep Liberty, Kia Sportage, Mitsubishi Outlander, Nissan Rogue, Subaru Outback, Suzuki Grand Vitara, Toyota RAV4, Volkswagen Tiguan

Points forts

n.d.

Points faibles

n.d.