Mazda MX-5 2013: À propulsion et SKYACTIV

Toutes les voitures vendues par Mazda disposent d’un rouage à traction avant. Avec le départ du coupé RX-8, il ne reste plus que le roadster MX-5 qui est une propulsion.

À ce sujet, on dit que les ingénieurs de la marque auraient envisagé la possibilité que le futur MX-5 puisse devenir une voiture à traction avant, mais finalement et fort heureusement, il demeurera fidèle à la propulsion. 

Cette 4e génération du roadster qui est actuellement en développement reviendra à des dimensions semblables à celles de la première version présentée en 1989.

                         MX-5 1989    MX-5 2012

Longueur :       3 941 mm      4 032 mm
Largeur :          1 670 mm      1 720 mm
Empattement : 2 260 mm      2 330 mm

De plus, le constructeur d’Hiroshima entend alléger la voiture. On veut que celui de la future MX-5 à toit souple ne puisse dépasser les 900 kilos. Le modèle actuel avoisine les 1 130 kilos dans sa version roadster. En plus de diminuer le gabarit de la prochaine voiture, les ingénieurs ont utilisé de nouveaux matériaux à la fois plus légers et tout aussi résistants dans la structure de la voiture.

À noter qu’il en sera de même pour le modèle coupé-cabriolet.

Mécanique SKYACTIV
Après le beau Mazda CX-5 dont les dessous utilisent globalement les différentes approches technologiques SKYACTIV et les Mazda3 qui profitent uniquement des moteurs SKYACTIV, la prochaine Mazda MX-5 fera de même.

En Europe, la MX-5 héritera évidemment de nouveaux moteurs SKYACTIV-G à essence et SKYACTIV-D, diesel.

Chez nous, on imagine facilement que le roadster disposera du moteur SKYACTIV-G à quatre cylindres de 2,0 litres et de 155 chevaux. Le même qui se trouve actuellement sous le capot des Mazda3 SKYACTIV.

Un tout nouveau moteur quatre cylindres SKYACTIV-G de 1,5 litre turbocompressé pourrait être disponible.

La 4e génération du séduisant Mazda MX-5 sera dévoilée en mars prochain à Genève.