Mazda3 2014 Sport: Non, elle n’est pas bonne

La Mazda3 Sport a beaucoup plus l’apparence d’une voiture luxueuse que d’un véhicule abordable

La Mazda3 n’est pas bonne… elle est excellente! Depuis son introduction il y a 10 ans, la Mazda3 ne cesse de s’attirer les faveurs des acheteurs au Québec. On se demande d’ailleurs pourquoi cette voiture ne bénéficie pas de la même attention dans le reste du Canada ou chez nos voisins du Sud. Peut-être est-ce notre sang latin qui nous fait davantage apprécier les voitures à caractère dynamique? Quoi qu’il en soit, chaque nouvelle génération de la Mazda3 est scrutée à la loupe. Dans le cas de cette 3e génération, le constructeur japonais peut dire : « mission accomplie! »

Alors que certains constructeurs préfèrent se concentrer sur une seule configuration, chez Mazda, on veut offrir un modèle pour les tous goûts et ratisser le plus large possible. La Mazda3 est donc encore proposée sous les traits d’une berline et d’une familiale à hayon, la Mazda3 Sport. Voilà le premier choix à faire : le style classique d’une berline ou plus sport d’une familiale à cinq portes. La première est aussi un peu plus abordable, la seconde est davantage pratique avec ses cinq portes. De notre côté, nous avons mis à l’essai la livrée Sport qui, à nos yeux, s’avère la plus attrayante.

Belle, belle, belle

Difficile de ne pas être emballé lorsque l’on regarde la nouvelle Mazda3. Pas que la précédente génération n’était pas jolie, mais elle faisait « bande dessinée », surtout avec son devant arborant un large sourire. Cette fois, elle adopte un style plus sophistiqué et un degré de maturité supérieure. La version Sport est fort réussie, avec son habitacle qui semble reculé et sa ligne de toit qui plonge en arrière. Cela entache légèrement la visibilité à bord, mais on gagne en design. Bref, cette Mazda a beaucoup plus l’apparence d’une voiture luxueuse que d’un véhicule abordable.

Pour ceux qui aiment les comparaisons, la nouvelle Mazda3 est un tantinet moins longue, moins haute mais plus large que l’ancienne. L’empattement est aussi en hausse, on a donc repoussé les roues un peu plus aux quatre coins de la voiture. Évidemment, outre le style, la conduite du véhicule s’en trouve changée.

Moteurs plus économiques signés Skyactiv

Pour 2014, on a conservé les mêmes déclinaisons, soit GX pour la version de base, suivie de GS et GT, la plus cossue. Toutes disposent d’un bon niveau d’équipement. On s’est surpris à croire que nous étions au volant de la mieux nantie des Mazda3, notamment en raison de la caméra de marche arrière, alors que dans les faits, nous avions une livrée de milieu de gamme! Le rapport prix/équipement est vraiment bien dosé.

Vous remarquerez que l’on a retiré l’appellation « Sky » dans le nom de certaines versions puisque cette année, toutes les Mazda3 ont le moteur Skyactiv-G. On a profité de cette nouvelle génération afin de rendre la voiture compatible avec toutes les composantes de cette technologie, notamment en laissant assez de place sous le capot au collecteur d’échappement de configurations unique (4-2-1).

L’un des seuls reproches que l’on peut sans doute faire à la voiture, c’est l’imposition des choix mécaniques en fonction de la version. Les possibilités sont ainsi quelque peu restreintes. Les Mazda3 GX et GS proposent un moteur quatre cylindres à injection directe de 2,0 litres développant 155 chevaux et un couple de 150 lb-pi, jumelé à une excellente boite manuelle à six rapports de série ou automatique à six rapports en option.

La plus cossue des Mazda3, la GT, hérite aussi d’un moteur Skyactiv de quatre cylindres mais cette fois, de 2,5 litres, portant sa puissance à 184 chevaux pour un couple pratiquement équivalent, 185 lb-pi. Pas de boîte manuelle au menu, l’automatique à six rapports équipe cette version.

À l’intérieur, le travail est superbe. On a entièrement revu la planche de bord, l’instrumentation comprend maintenant la majeure partie des informations dans un cadran circulaire situé directement au centre. Le reste du tableau est très sobre puisque l’on a regroupé toutes les informations sur un écran d’affichage qui est posé au milieu du tableau de bord, plutôt qu’encastré. Le tout est similaire aux Mercedes-Benz de Classe B et CLA, surtout que l’on contrôle les informations via quelques boutons et une commande rotative placée entre les deux sièges. C’est bien, mais il est difficile d’égaler l’efficacité des écrans tactiles.

Sur la route

Les qualités de base de la Mazda3 demeurent : une voiture dynamique et drôlement agréable à conduire. Tout semble bien calibré pour rehausser l’expérience au volant, la direction, l’embrayage et la boîte manuelle. Mazda est passé maître dans l’art de doser ces éléments, et c’est exactement ce pour quoi la voiture est aussi appréciée.

Notre modèle GS était équipé du moins puissant des moteurs, sans doute celui qui propulsera la majorité des versions. On ne peut pas dire que les quelques chevaux supplémentaires du moteur de 2,5 sont nécessaires. Les 155 chevaux du moteur de 2,0 litres suffisent à la tâche la plupart du temps, alors que cette puissance est tout de même supérieure aux Honda Civic (140 chevaux) et Hyundai Elantra (148 chevaux).

Grâce à sa technologie Skyactiv, Mazda a su répondre à un reproche souvent fait par le passé, la consommation élevée. On a grandement amélioré ce point puisque la 3 est maintenant l’une des plus frugales de sa catégorie. Tout un revirement!

Une fois de plus, de par son style et sa conduite, la Mazda3 nous fait oublier que l’on est au volant d’une voiture abordable. Il manque juste une version à rouage intégral pour se démarquer davantage du lot.

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Mazda Mazda3 GS Sport 2015

Fourchette de prix

16 995 à 26 855$

Prix du modèle à l'essai

22 395$

Garantie de base

3 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Options

Ensemble commodité

Concurrents

Chevrolet Cruze, Dodge Dart, Ford Focus, Honda Civic, Hyundai Elantra, Kia Forte, Mitsubishi Lancer, Nissan Sentra, Subaru Impreza, Toyota Corolla, Toyota Matrix, Volkswagen Golf

Points forts

Style réussi
Belle finition
Économie de carburant
Conduite dynamique

Points faibles

Pas de rouage intégral offert
Visibilité moindre à l'arrière
Version GT sans boite manuelle

Fiche d'appréciation

Consommation

80.0 %

Valeur subjective

80.0 %

Esthétique

90.0 %

Confort

70.0 %

Performance

80.0 %

Appréciation générale

90.0 %