Mazda6 2014

La silhouette est très caractéristique de la marque.

Ce ne sont pas toujours les grands constructeurs automobiles qui sont les plus audacieux, tant sur le plan des affaires qu'au chapitre de la technologie. Au fil des années, le Mazda n'a jamais reculé devant l'innovation et les prises de décision parfois difficiles. Pour s’en convaincre, on n'a qu'à souligner qu'il est encore le seul constructeur automobile à poursuivre le développement du moteur rotatif Wankel. De plus, l'approche technologique de cette entreprise de Hiroshima ne s'inspire pas de celle de la concurrence. On aime bien déterminer ce qui est nécessaire pour les modèles à venir et on suit la politique qui a été décidée.

Nous en avons un bel exemple avec le développement de la technologie SKYACTIV qui est un audacieux pas en avant sur le plan de la technologie, tandis que les stylistes adhèrent à un style de design assez original.

Chez Mazda, en 2008, on a décidé de mettre sur pied un programme qui permettrait d'offrir aux consommateurs des véhicules consommant 30 % de moins d'ici 2015 tout en étant également plus agréables à conduire et ayant une tenue de route supérieure à la moyenne. Les ingénieurs se sont penchés sur le sujet et cela s'est conclu par la mise au point de la technologie SKYACTIV. Dans un premier temps, il y a eu la Mazda3 puis ce fut au tour de la CX-5 qui aura été le premier véhicule faisant entièrement appel à cette technologie. La CX-5 est maintenant suivie de la berline Mazda6, elle aussi 100 % SKYACTIV.

 

Plus qu'une consommation réduite


Pour la majorité des gens, la technologie SKYACTIV signifie un moteur qui consomme moins que la moyenne. Pour ce faire, les ingénieurs ont diminué la friction interne du moteur, amélioré la combustion du carburant et utilisé à un collecteur d'échappement 4 en 1 en plus d'un taux de compression élevé.

Mais il y a plus que le moteur. En effet, à cela s'ajoute une nouvelle plateforme plus efficace en matière de rigidité et de confort, alors qu'on a également conçu des transmissions manuelles et automatiques qui augmentent l'agrément de conduite, les performances et contribuent à réduire la consommation de carburant.

 

Une silhouette moderne


La plupart des stylistes travaillant pour les constructeurs japonais s'inspirent d'une philosophie de base. Chez Mazda, les dirigeants du design font appel à un style qui doit représenter « l'âme du mouvement ». Dans le jargon maison, on parle du design Kodo.

Cela se traduit par une élégante voiture dont la partie avant est relativement verticale et qui arbore une calandre dotée en sa partie inférieure d'une bande de chrome qui la met bien en évidence. L'élément le plus important de la silhouette est constitué par les ailes en relief se prolongeant en volutes vers l'arrière; ce qui donne une allure dynamique à la voiture. À l'arrière, une autre barre de chrome traverse le couvercle du coffre de part en part afin d’octroyer plus de caractère visuel à l'ensemble. Le résultat est dynamique et cette opinion a été partagée par la majorité des gens qui étaient présents au dévoilement de la Mazda6.

Comme c'est généralement le cas chez Mazda, l'habitacle est enrichi par des matériaux de qualité et un assemblage soigné. La planche de bord est d'une élégance sobre, trop sobre diront certains, mais c'est réussi, bien que j'aurais apprécié que l'écran de navigation soit un peu plus grand. La plupart des commandes sont faciles d'accès et à actionner tandis que les cadrans indicateurs sont de consultation aisée. Une bonne note également aux sièges avant qui offrent un support latéral correct. Quant aux places arrière, elles sont dans la bonne moyenne. On peut aussi abaisser les dossiers afin d'optimiser l'espace du coffre, lequel est de très grande dimension pour une voiture de cette catégorie.

 

Une excellente routière


Mon premier contact avec la nouvelle Mazda6 s'est effectué en septembre dernier dans le cadre de sa présentation en avant-première en banlieue de Paris, juste avant le Salon de l'auto. J'avais apprécié la voiture pour son élégance, son confort, sa tenue de route et la précision de sa direction. Toutefois, elle me semblait un peu trop aseptisée au chapitre de la conduite. Peut-être était-ce le décalage horaire ou mon état d'esprit à l'époque! J'avais donc hâte de prendre le volant d'une version nord-américaine.

Mes doutes se sont rapidement dissipés après avoir roulé au volant de cette nouvelle venue dans la région d'Austin au Texas. Le parcours choisi était très sinueux, parsemé de nombreuses bosses et des virages en succession. Cela m'a permis de constater que la voiture offre une tenue de route de beaucoup supérieure à la moyenne de la catégorie et que la direction est d'une grande précision. Comme d'habitude, je trouve que l'assistance pourrait être un peu moindre, mais c'est vraiment un détail. Au sujet des transmissions, cette fois-ci, j'ai davantage apprécié la boite manuelle dont le passage des rapports est sans faille tandis que la course du levier de vitesses est très courte. Quant à la boite automatique, elle est tout aussi efficace que celle de la CX-5 qui est parmi nous depuis plusieurs mois maintenant. Le moteur quatre cylindres de 2,5 litres produit 184 chevaux et Mazda annonce une consommation de 5,1 litres aux 100 km sur la grande route.

Mon compagnon de randonnée était Richard Russel, un chroniqueur automobile expérimenté qui est très exigeant en fait d'agrément de conduite et de tenue de route, et son verdict était tout aussi positif. Ce n'est pas une voiture à vocation sportive, cependant les accélérations sont correctes et même nerveuses en certaines circonstances. Mais c'est surtout concernant la tenue de route en virage que cette voiture se fait apprécier. Il faut également souligner que la suspension n'est pas trop ferme et que l'insonorisation est dans la moyenne de cette catégorie.

 

À vous de choisir


Comme c'est l'habitude chez Mazda, la 6 se décline en trois versions : GX, GS et GT. La première étant la plus économique et la dernière la plus luxueuse. Quant aux prix, ils varient de 24 000 $ à 34 000 $. Que vous optiez pour une boite automatique ou manuelle, le prix demeure le même. Ce constructeur est passé maitre dans l'art d'offrir un rapport équipement/prix plus que compétitif.

Il ne faudrait pas se surprendre si cette berline intermédiaire se classait parmi les modèles les plus vendus de sa catégorie.

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Mazda Mazda6 GT (auto) 2014

Fourchette de prix

24000 à 34000$

Prix du modèle à l'essai

34000$

Garantie de base

3 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Options

Groupe Technologie

Concurrents

Chevrolet Malibu, Dodge Avenger, Ford Fusion, Honda Accord, Hyundai Sonata, Kia Optima, Nissan Altima, Subaru Legacy, Suzuki Kizashi, Toyota Camry, Volkswagen Passat

Points forts

Économie de carburant
Excellente tenue de route
Direction précise
Moteur diesel à venir
Transmissions efficaces

Points faibles

Diesel arrivera plus tard
Tableau de bord sobre
Pilier A large

Fiche d'appréciation

Consommation

90.0 %

Valeur subjective

90.0 %

Esthétique

90.0 %

Confort

80.0 %

Performance

80.0 %

Apréciation générale

90.0 %