Les 10 meilleures comédies policières

par Patrick Robert le 11 novembre 2016

Le métier de policier n’est certainement pas de tout repos, mais il est possible de faire régner la bonne humeur en même temps que la loi et l’ordre, du moins, si l’on se fie à ces dix comédies policières, qui comptent parmi les plus hilarantes jamais réalisées.

 

Police Academy

Warner Bros. Pictures

En abaissant les critères d’admission pour accepter tous les candidats, peu importe leur taille, leurs poids, leur forme physique ou leur sexe, l‘académie de police se retrouvera avec de drôles de recrues dans ce film qui, même s’il a commis le crime d’étirer la sauce avec six suites, reste quand même un classique.

 

Flics en service (v.o. : Cop Out)

Warner Bros. Pictures

Pour avoir la chance de travailler avec Bruce Willis, Kevin Smith a accepté un salaire réduit pour réaliser Flics en service, un hommage intelligent aux comédies policières des années 1980 où, aidé de son partenaire maniaque de cinéma, un détective tentera de retrouver une carte de baseball de collection qu’il s’est fait voler.

 

Bon Cop, Bad Cop

Park Ex Pictures

En mettant en vedette l’éternelle rivalité entre le Québec et l’Ontario à travers David Bouchard et Martin Ward, deux inspecteurs de la SQ et de l’OPP forcés de travailler ensemble, Érik Canuel livre une comédie policière de calibre international, que seuls les Québécois (et les Ontariens peut-être) pourront apprécier à sa pleine valeur.

 

Les Renforts (v.o. : The Other Guys)

Columbia Pictures

Confinés à des tâches administratives, deux flics complètement insignifiants de la ville de New York auront enfin la chance de sortir le nez de la paperasse et de jouer les héros, dans ce long-métrage où, faisant équipe avec le désopilant Will Ferrell, Mark Wahlberg démontre un talent indéniable pour la comédie.

 

Le Flic de Beverly Hills (v.o. : Beverly Hills Cop)

Paramount Pictures

Les comédies policières ont connues un véritable âge d’or dans les années 1980, et la plus populaire d’entre toutes mettait en vedette Eddie Murphy dans le rôle d’Axel Foley, un détective de Détroit qui sortira de sa juridiction en se rendant dans la région cossue de Beverly Hills afin d’enquêter sur l’assassinat de son ami.

 

21 jump Street

Metro-Goldwyn-Mayer

Fraîchement diplômés de l’école de police, Morton Schmidt et Greg Jenko rêvent de poursuites à haute vitesse, de coups de feu et d’adrénaline, mais leur première mission, qui consiste à infiltrer une polyvalente pour trouver la provenance d’une nouvelle drogue, ne ressemble pas tout à fait à ce qu’ils avaient imaginé.

 

La Panthère rose (v.o. : The Pink Panther)

United Artists

Le cinéma compte son lot de flics gaffeurs qui finissent par trouver les coupables d’un crime par chance, presque par accident, mais la grande majorité d’entre eux sont les fiers descendants de l’inspecteur Jacques Clouseau qui, dès sa première enquête cinématographique en 1963, s’est révélé le plus idiot des policiers.

 

L’Arme fatale 2 (v.o. : Lethal Weapon 2)

Warner Bros. Pictures

Le premier volet de L’Arme fatale n’est pas particulièrement drôle, mais à travers le personnage de Martin Riggs, un détective tellement suicidaire qu’il n’hésite pas à poser des gestes extrêmes lors de ses interventions, l’humour s’est résolument installé dès le second film de la série, pour ne plus quitter la franchise par la suite.

 

L’agent fait la farce (v.o. : The Naked Gun : From the Files of Police Squad!)

Paramount Pictures

Dans la lignée de Top Secret ou Y a-t’il un pilote dans l’avion, L’agent fait la farce est un véritable feu roulant, qui compte un gag à la minute. Leslie Nielsen a joué dans près de deux cents films avant 1988, mais c’est son rôle de Frank Drebin, un détective particulièrement maladroit, qui a fait du comédien une superstar de l’humour.

 

Super flic (v.o. : Hot Fuzz)

Universal Pictures

Lorsque le constable Nicholas Angel est envoyé dans la petite ville de Sandford parce que son zèle fait mal paraître ses collègues londoniens, le résultat est un film où le duo Nick Frost et Simon Pegg détourne les clichés du genre avec tellement d’efficacité qu’on a l’impression de voir dix comédies policières en même temps.

Catégories