Les meilleures répliques improvisées du cinéma

par Rédaction 37e AVENUE le 25 novembre 2016
Le film La cloche et l'idiot

Certaines scènes au cinéma gagnent en intérêt lorsqu'on apprend qu'elles n'étaient pas scénarisées au départ. Voici notre palmarès des meilleures répliques improvisées!

 

«You’re talkin' to me?» (Chauffeur de taxi, v.o. Taxi Driver, 1976)

Avant de jouer sa scène, Robert De Niro n'avait qu'une vague idée de ce qu'il allait dire. Selon Paul Schrader, l'auteur du film, le scénario précisait simplement: «Bickle parle à son miroir». 

 

 « Here’s Johnny! » (The Shining, 1980)

Dans le livre Kubrick: The Definitive Edition, Jack Nicholson explique qu’il a improvisé sa réplique en s’inspirant du Tonight Show de Johnny Carson.

 

« I’m walking here! » (Macadam Cowboy, v.o. Midnight Cowboy, 1969)

Dustin Hoffman et Jon Voight tournaient en plein trafic à New York lorsqu’un taxi a failli les emboutir. Dustin Hoffman a réagi en criant sa célèbre réplique, totalement spontanée.

 

« You’re gonna need a bigger boat » (Les Dents de la mer, v.o. Jaws, 1975)

La plus célèbre réplique du film tourné à Martha’s Vineyard ne se trouvait pas dans le scénario. Elle ne manque pourtant pas de mordant (désolé pour le jeu de mots).

 

Discours final de Voldemort (Harry Potter et les reliques de la mort - 2ème partie, v.o. Harry Potter and the Deathly Hallows – Part 2 (2011)

Ralph Fiennes, qui joue le rôle de Voldemort, a changé de texte à chaque prise pour que les réactions des figurants soient chaque fois différentes.

  

La scène de la boîte de bijoux (Une jolie femme, v.o. Pretty Woman, 1990)

Il n’était pas du tout prévu au scénario que Richard Gere referme la boîte sur les doigts de Julia Roberts, qui n’a pas eu besoin de jouer la comédie pour avoir l’air surpris.

 

« Le bruit le plus agaçant du monde » (La Cloche et l'Idiot, v.o. Dumb and Dumber, 1994)

Saviez-vous que la plupart des scènes du film Dumb and Dumber, comme celle de l'auto-stop, ont été improvisées? C’est fou, non?

Catégories