Les 10 meilleurs films historiques

par Patrick Robert le 22 juillet 2016
Film Coeur Vaillant (v.o. Braveheart)

À défaut de voyager dans le temps, il est quand même possible de revivre plusieurs grands moments de l’histoire de l’humanité grâce à la magie du cinéma. Afin d’éviter de répéter les erreurs du passé, voici, en ordre chronologique, les dix meilleurs films historiques jamais réalisés.

 

La Guerre du feu (v.o. : Quest for Fire)

Crédit photo: 20th Century Fox

Nous replongeant en pleine préhistoire, il y a plus de 800 000 ans, La Guerre du feu relate comment nos ancêtres du Néandertal ont appris, à force d’erreurs et d’essais, à maîtriser le feu, posant ainsi le premier jalon d’une civilisation qui donnera naissance des millénaires plus tard à Facebook et aux égoportraits.

 

La dernière tentation du Christ (v.o. : The Last Temptation of Christ)

Crédit photo: Universal Pictures

Les archéologues ne s’entendent peut-être pas sur l’existence réelle de Jésus, mais si le Messie a vraiment existé, sa vie ressemblait probablement davantage à la version très humaine que livre ce film de Martin Scorsese qu’à celle du Jésus de Nazareth de six heures qui passe à la télé chaque année à Pâques.

 

Cœur vaillant (v.o. : Braveheart)

Crédit photo: Paramount Pictures

Produit par Mel Gibson, qui y tient également le rôle principal, on a souvent accusé Cœur vaillant de prendre bien des libertés vis-à-vis l’histoire véritable de William Wallace, un résistant écossais du 13ème siècle, mais le film ultraviolent a tout de même conscientisé le grand public à la lutte pour l’indépendance de l’Écosse. 

 

1492, Christophe Colomb (v.o. : 1492 : Conquest of Paradise)

Crédit photo: Paramount Pictures

En 1992, Ridley Scott soulignait le 500ème anniversaire de la « découverte » de l’Amérique à sa façon, en réalisant un long-métrage sans complaisance qui dépeint l’arrivée de Christophe Colomb (interprété par Gérard Depardieu) dans le Nouveau-Monde, et le massacre des populations locales qui s’ensuivit.

 

Esclave pendant 12 ans (v.o. : 12 Years A Slave)

Crédit photo: Fox Searchlight Pictures

À travers l’histoire de Solomon Northup, un noir libre vivant dans l’État de New York qui sera kidnappé et vendu comme esclave dans une plantation du Sud, ce film aussi révoltant qu’essentiel nous fait revivre les heures sombres de l’esclavagisme, alors qu’une partie de la population américaine était traitée comme du bétail.

 

Titanic

Crédit photo: 20th Century Fox

Bien sûr, tout le monde connaissait la fin du film avant même que le générique de Titanic ne débute, mais ça n’a pas empêché James Cameron de réaliser l’un des plus grand succès du box office, en juxtaposant une histoire d’amour au naufrage au large de Terre-Neuve du plus gros paquebot de l’époque.

 

La Liste de Schindler (v.o. : Schindler’s List)

Crédit photo: Universal Pictures

On ne compte plus le nombre de long-métrages consacrés à la Deuxième Guerre mondiale, aux atrocités commises par les Nazis et aux camps de concentration, mais avec La Liste de Schindler, Steven Spielberg délaisse la science-fiction et les effets spéciaux pour livrer le film le plus puissant jamais réalisé sur le sujet.

 

L’Étoffe des héros (v.o. : The Right Stuff)

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

Un jour, l’exploration spatiale permettra à l’humanité de s’envoler vers les confins du cosmos, et pour apprendre qui étaient les pionniers de cette fabuleuse épopée, rien de mieux que de regarder L’Étoffe des héros, un film portant sur les touts premiers astronautes qui, au péril de leur vie, pilotaient des engins expérimentaux.

 

JFK

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

Encore aujourd’hui, bien des doutes subsistent quant aux véritables responsables derrière l’assassinat de John F. Kennedy à Dallas en 1963, mais en présentant cet événement comme un coup d’État en bonne et due forme, Oliver Stone livre une saga magistrale, qui ne plaira pas seulement aux amateurs de théories de complot.

 

Argo

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

En racontant avec brio l’histoire invraisemblable, mais véridique, d’un film de science-fiction monté de toutes pièces par la CIA comme couverture pour tenter de rapatrier six Américains coincés en Iran lors du coup d’État de 1979, Ben Affleck démontre qu’il a autant de talent, sinon plus, derrière la caméra que devant.