Les 10 meilleurs films de party

par Patrick Robert

Dans la vie comme au cinéma, certaines fêtes s’avèrent plus réussies que d’autres, et c’est assurément le cas de ces dix films, qui ont su capturer à merveille toute la folie, l’exubérance et les excès associés à un vrai bon party dont on se souvient longtemps.

 

Collège américain (v.o. : National Lampoon’s Animal House)

Universal Pictures

Si, dans la culture populaire, les jeunes qui joignent des fraternités ont la réputation de boire, de fumer de la drogue, de forniquer et de faire la fête bien davantage que d’étudier, c’est en grande partie à cause de Collège américain, un film culte de 1978 qui a propulsé la carrière de John Belushi au cinéma.

 

Majeur et vacciné (v.o. : 21 and Over)

Relativity Media

Bien qu’il ait une entrevue importante le lendemain matin, Jeff accepte d’aller prendre un verre avec ses vieux amis Miller et Casey lorsque ceux-ci débarquent à l’improviste pour son 21e anniversaire, mais évidemment, la soirée dégénèrera rapidement au fil des shooters et des parties de « beer pong ».

 

La Tête dans les nuages (v.o. : Dazed and Confused)

Gramercy Pictures

Il n’est pas facile d’empêcher les adolescents de s’éclater, et même si les parents de Pickford ont annulé leurs vacances en découvrant que leur fils planifiait un party, les jeunes, dont c’est la dernière journée d’école, finiront tout de même par trouver un endroit où célébrer l’événement comme il se doit, dans La Tête dans les nuages.

 

Sisters

Universal Pictures

Les adultes peuvent lâcher leur fou autant, sinon plus, que les adolescents, comme le prouve Sisters, une comédie dans laquelle deux sœurs dans la quarantaine invitent leurs amis du secondaire dans la maison où elles ont grandies avant que celle-ci ne soit vendue, pour un party qui entraînera pratiquement la destruction des lieux.

 

La Party (v.o. : The Party)

United Artists

Quand Hrundi Bakshi, un acteur indien qui n’a jamais bu une goutte d’alcool de sa vie, est convié par erreur à une soirée privée parmi les vedettes de cinéma et les producteurs et boit quelques verres par mégarde, le résultat est un pur classique de l’humour, où Peter Sellers multiplie les malaises comme les situations loufoques.

 

Supermalades (v.o. : Superbad)

Columbia Pictures

Invités à leur tout premier party, Seth, Evan et Fogell se voient chargés d’apporter de quoi boire, et si aucun des trois adolescents rejets n’a l’âge légal pour acheter de l’alcool, ils ne reculeront devant aucune bassesse, de l’utilisation d’une fausse carte d’identité en passant par le vol de bière, pour que la fête soit bien arrosée.

 

Le Palace en délire (v.o. : Bachelor Party)

20th Century Fox

Relatant un enterrement de vie de garçon particulièrement décadent, avec sa traditionnelle beuverie, ses prostituées, une touche de bestialité, et un âne qui fera une overdose après avoir sniffé de la cocaïne, il est vraiment étonnant de voir Tom Hanks jouer dans un film à l’humour aussi cru que Le Palace en délire.

 

Les voisins (v.o. : Neighbors)

Universal Pictures

Lorsqu’une fraternité emménage dans la maison voisine, Mac et Kelly découvriront que la fête peut aussi être une source de cauchemar, et après que le couple se soit plaint du bruit à la police, les étudiants de la porte d’à côté redoubleront d’ardeur à faire le party (et le plus de bruit possible) pour gâcher leur existence.

 

Lendemain de veille (v.o. : The Hangover)

Warner Bros. Pictures

S’arracher une dent à froid, marier une danseuse nue et voler le tigre de Mike Tyson devrait constituer une soirée mémorable pour n’importe qui, mais puisque les protagonistes de Lendemain de veille ont consommé de la drogue du viol par erreur, ils n’auront malheureusement aucun souvenir de cette virée absolument légendaire.

 

Projet X (v.o. : Project X)

Warner Bros. Pictures

Thomas n’est pas un ado populaire, mais grâce à la magie des réseaux sociaux, quand il organise une « petite » fête, ce sont des milliers de jeunes en liesse qui se pointeront, et qui causeront une émeute dans le paisible quartier de Pasadena. Difficile d’imaginer un party plus épique, ou monstrueux, que celui de Projet X.

Catégories