Les 10 meilleurs films de Steven Spielberg

par Patrick Robert le 17 mars 2017

Capable de réaliser d’immenses succès commerciaux comme du cinéma d’auteur, Steven Spielberg est assurément un des cinéastes les plus polyvalents (et prolifiques) de notre époque. Parmi les innombrables classiques qu’il nous a donnés en 50 ans de carrière, voici, à notre humble avis, ses dix meilleurs films.

 

10. Duel

Universal Pictures

Dès son tout premier long-métrage en 1971, Spielberg fait preuve d’un talent de réalisateur remarquable, en transformant une simple histoire de rage au volant entre un pauvre automobiliste et le conducteur d’un camion-citerne en road movie terrifiant qui n’a rien perdu de son intensité plus de 45 ans après sa sortie.

 

9. Arrête-moi si tu peux (v.o. : Catch Me if You Can) 

DreamWorks Pictures

Relatant les exploits de Frank Abagnale Jr., un escroc charismatique ayant réussi à se faire passer pour un pilote d’avion, un avocat et un médecin à la fin des années 1960, Arrête-moi si tu peux est assez différent du reste de l’œuvre de Spielberg, à mi-chemin entre le drame de mœurs et la comédie policière, mais aussi captivant. 

 

8. La Guerre des mondes (v.o. : War of the Worlds) 

Paramount Pictures

Avec ses vaisseaux crachant des lasers mortels, ses sirènes apocalyptiques, ses rivières où flottent les cadavres et ses plantes arrosées de sang humain, Steven Spielberg donne des airs cauchemardesques au classique de H.G. Wells, livrant au passage le long-métrage le plus sombre de sa longue carrière.

 

7. E.T. l’extraterrestre (v.o. : E.T. The Extra-Terrestrial) 

Universal Pictures

Spielberg inverse les rôles dans E.T., et l’extraterrestre échoué sur Terre n’est pas l’agresseur, mais bien la victime qui, aidée par un groupe de jeunes, tentera de se soustraire des griffes des « méchants » adultes. Capturant la magie de l’enfance comme nul autre, pas étonnant qu’il s’agisse de son plus gros succès commercial.

 

6. Les Dents de la mer (v.o. : Jaws) 

Universal Pictures

Le synopsis des Dents de la mer est si mince (un requin attaque les vacanciers de la Nouvelle-Angleterre) que seul le talent de Spielberg a réussi à en faire un genre de Moby Dick moderne, et le tout premier blockbuster estival. Il suffit de regarder les suites, réalisées par des cinéastes beaucoup moins accomplis, pour s’en convaincre.

 

5. Rapport minoritaire (v.o. : Minority Report) 

20th Century Fox

Spielberg a bien fait d’accepter un cachet réduit pour adapter cette nouvelle de Philip K. Dick, qui dépeint un futur où les policiers peuvent prévoir les crimes et arrêter les criminels avant qu’ils ne les commettent, puisque Rapport minoritaire constitue l’un des meilleurs films de science-fiction des 25 dernières années.

 

4. Le Parc jurassique (v.o. : Jurassic Park) 

Universal Pictures

Grâce à ses dinosaures, comptant encore aujourd’hui parmi les plus réalistes jamais vus au grand écran, Steven Spielberg, à l’image de son sympathique personnage de John Hammond, a su redonner vie aux monstres de l’ère préhistorique, émerveillant autant les petits que les grands en 1993 avec son Parc jurassique.

 

3. Les Aventuriers de l’arche perdue (v.o. : Raiders of the Lost Ark) 

Paramount Pictures

Est-ce l’histoire écrite par George Lucas? L’incroyable charisme de Harrison Ford dans le rôle d’Indiana Jones? La réalisation de Spielberg? Toujours est-il que Les Aventuriers de l’arche perdue est devenu avec le temps l’archétype même du film d’aventure, et sa grande influence sur le genre se fait encore sentir aujourd’hui.

 

2. Rencontres du troisième type (v.o. : Close Encounters of the Third Kind) 

Columbia Pictures

Avant Rencontres du troisième type, les extraterrestres au cinéma étaient synonymes d’invasion, de conflit et de destruction, mais grâce à ce film intelligent, poétique et accessible, Spielberg a démontré qu’un premier contact pacifique entre les visiteurs de l’espace et l’humanité pouvait être aussi intéressant, sinon plus, qu’une guerre.

 

1. La Liste de Schindler (v.o. : Schindler’s List)

Universal Pictures

Bien des films portent sur la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, en racontant l’histoire d’Oskar Schindler, un Allemand qui sauva des milliers de Juifs, Spielberg a jeté un regard inédit sur cette période historique et prouvé une fois pour toutes qu’il pouvait réaliser non seulement des blockbusters, mais aussi de grands films.