Les 10 meilleurs films tirés de l’oeuvre de l’auteur de Blade Runner

par Patrick Robert le 26 août 2016

En abordant des thèmes philosophiques comme l’identité, la nature de l’âme humaine ou la prédestination, Philip K. Dick s’est imposé parmi les plus grands auteurs de science-fiction. Même si vous n’avez jamais lu l’un de ses 44 romans et 121 nouvelles, vous êtes probablement déjà familier avec son œuvre, puisqu’elle a servi d’inspiration à de nombreux films, dont voici les 10 meilleurs.

 

L’imposteur (v.o. : Impostor)

Crédit photo: Dimension Films

Spencer Olham est-il encore un être humain tentant de défendre la Terre, ou s’agit-il d’un des nombreux doubles envoyés par les extraterrestres d’Alpha du Centaure pour infiltrer et anéantir l’humanité? Basé sur la nouvelle du même nom, ce film paranoïaque vous fera douter jusqu’à la toute dernière minute.

 

Screamers – L’armée souterraine (v.o. : Screamers)

Crédit photo: Columbia Pictures

Sur la planète Sirius 6B, l’Alliance et le Nouveau Bloc Économique s’entretuent à l’aide de robots meurtriers, dont les plus récents modèles revêtiraient une apparence humaine selon les rumeurs. En adaptant l'histoire de Nouvelle variété au cinéma, Christian Duguay signe également l’un des meilleurs films de genre québécois.

 

Next

Crédit photo: Paramount Pictures

D’après la nouvelle L’homme doré, ce film raconte comment Cris Johnson, un magicien de Las Vegas qui possède le pouvoir de voir le futur, mais seulement deux minutes à l’avance et seulement si son existence est concernée, se verra forcé bien malgré lui d’aider le FBI afin d'empêcher l'explosion d'une bombe nucléaire par des terroristes.

 

Radio libre Albemuth (v.o. : Radio Free Albemuth)

Crédit photo: Open Pictures

En plus d’être inspiré du roman du même nom, cet étrange film, où un homme reçoit des messages du cosmos qui l’incitent à produire des chansons subversives dans le but de renverser le gouvernement américain, compte également parmi ses personnages Philip K. Dick lui-même, interprété par l’acteur Shea Wigham.

 

La Paye (v.o. : Paycheck)

Crédit photo: DreamWorks Pictures

Avant qu’on efface sa mémoire, l’ingénieur Michael Jennings s’est envoyé une enveloppe contenant 20 objets usuels, comme un briquet ou une passe de métro, qui, chacun à leur manière, l’aideront à changer le futur, dans cette adaptation remplie d’action de la nouvelle La clause du salaire par le cinéaste John Woo.

 

Bureau de contrôle (v.o. : The Adjustment Bureau)

Crédit photo: Universal Pictures

David Norris aura une bien mauvaise surprise en découvrant que, derrière toutes les apparences de libre-arbitre, une mystérieuse agence œuvre constamment en coulisses pour que chaque humain suive exactement son destin, dans ce film qui étoffe très efficacement l’idée de base de la nouvelle Rajustement.

 

A Scanner Darkly

Crédit photo: Warner Independent Pictures

Accusé d’écrire ses histoires délirantes sous l’influence du LSD, Philip K. Dick a dédié le roman Substance Mort à ses nombreux amis décédés d’overdose, et en utilisant la rotoscopie, une technique qui consiste à dessiner directement sur la pellicule, A Scanner Darkly illustre à merveille les hallucinations causées par la drogue.

 

Voyage au centre de la mémoire (v.o. : Total Recall)

Crédit photo: TriStar Pictures

Il n’y avait peut-être pas autant d’humour dans la nouvelle Souvenirs à vendre, mais c’est justement le traitement de série B de Voyage au centre de la mémoire, avec ses espions caricaturaux, sa serveuse mutante à trois seins et sa révolution martienne, qui a fait de ce long-métrage de Paul Verhoeven un classique du genre.

 

Rapport minoritaire (v.o. : Minority Report)

Crédit photo: 20th Century Fox

En 2054, il n’y a plus de meurtres à Washington, grâce à trois « precogs », des mutants capables de prédire les crimes avant qu’ils ne surviennent, mais ce système peut-il aussi condamner des innocents? En s’attaquant à la nouvelle Rapport minoritaire, Steven Spielberg signe l’un de ses meilleurs films des dernières années.

 

Blade Runner

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

Avec ses robots se découvrant une âme et refusant de mourir, Blade Runner soulève des questions sur l’intelligence artificielle qui n’ont rien perdu de leur pertinence, et l’adaptation au grand écran du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques? par Ridley Scott demeure, encore aujourd’hui, l’un des plus grands films de science-fiction.